Symptomatique Symptomatique Symptomatique

Symptomatique

Macro
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macro-économique

Résumé:  Il est donc probable que la deuxième partie d’année soit beaucoup plus décevante qu’on ne l’anticipe pour les entreprises.


Les résultats d’entreprises vont continuer d’avoir un effet majeur sur la cotation dans les jours et les semaines à venir. Les résultats publiés par ASML (un des leaders du secteur des semi-conducteurs) devraient servir de guide pour les annonces à venir. Le premier trimestre était ok (pas d’euphorie). Les attentes pour le deuxième trimestre sont revues à la baisse (il y a une myriade de risques). On espère un rebond économique au deuxième semestre. En général, ce qu’on peut dire c’est que l’espoir ne constitue pas la meilleure stratégie business. Il est donc probable que la deuxième partie d’année soit beaucoup plus décevante qu’on ne l’anticipe pour les entreprises. Mais l’horizon est encore lointain. Passons déjà la première étape en cours.

  • Chez Saxo Banque, nous surveillons de très près l’évolution des cours du lithium (un métal notamment essentiel pour la transition vers une économie décarbonée). Les prix du lithium sont actuellement à des plus hauts historiques. Cela s’explique essentiellement par un déficit d’approvisionnement. Toutefois, certains s’attendent à ce que le marché soit en excédent d’ici à 2023 (Morgan Stanley, par exemple). Elon Musk envisage de se lancer dans l’extraction de lithium pour compenser la hausse croissante des coûts. Il pourrait envisager de prendre le contrôle de petites et moyennes structures spécialisées dans ce secteur d’activité. Cela pourrait alors entraîner un rééquilibrage du marché.
  • Sur le marché des changes, l’attention se porte sur le dollar australien. Le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque de Réserve australienne a été interprété comme plus hawkish que prévu. La banque centrale a laissé entendre que la hausse combinée de l’inflation et des salaires rapproche le timing d’une première hausse des taux. Sa prochaine réunion est prévue le 18 mai prochain. Nous n’excluons pas une hausse des taux à ce moment-là. C’est toutefois considéré, pour l’instant, comme un scénario peu probable par le marché (seulement 25 % des opérateurs considèrent que c’est crédible). Plusieurs statistiques permettront à la banque centrale d’affiner son jugement d’ici là : l’inflation au premier trimestre (publication mercredi prochain) et les attentes d’inflation en avril (publication le 17 mai).
  • Ça continue également de bouger sur le yen japonais. L’USD/JPY a atteint le seuil des 129,40 et il semble que de moins en moins improbable qu’on assiste à une remontée au niveau des 135,00 (soit le point haut de début 2002). La Banque du Japon a annoncé au cours de la nuit dernière sa troisième opération visant à plafonner les rendements des obligations d’Etat à 10 ans à 0,25%. Cela fait partie de sa politique de contrôle de la courbe des taux. Le différentiel de politique monétaire entre le Japon d’un côté et les Etats-Unis et la zone euro de l’autre risque de pousser encore plus bas le JPY dans les séances à venir. Comme nous l’indiquions dans la Morning Letter en date du 20 avril, une intervention directe sur les taux de change de la part des autorités nippones n’est pas du tout improbable. Cela activerait les craintes de guerre des devises.

Les résultats d’entreprises continuent à un rythme intensif avec Contemporary Amperex Technology (entreprise technologique chinoise fournisseur de composants clés pour les véhicules électriques), Sartorius (biotech), Nidec (moteurs électriques), Investor AB (société d’investissements suédoise), ABB (énergie et automation), Danaher (conglomérat), NextEra Energy (énergie), Philip Morris, Union Pacific (chemin de fer), AT&T, Blackstone (fonds d’investissement), Intuitive Surgical (robots médicaux), Freeport-McMoRan (cuivre et or) et Nucor (sidérurgie).

La dernière estimation de l’indice des prix à la consommation en zone euro est publiée ce matin. Le consensus anticipe un chiffre stable à 7,5 % sur un an. Le 29 avril prochain, nous aurons la première estimation pour le mois d’avril. Ce sera douloureux. En outre, plusieurs discours de banquiers centraux sont à l’agenda aujourd’hui : Catherine L. Mann de la BoE à 15h (heure de Paris), Powell à 17h et 19h et enfin Christine Lagarde à 19h. Le discours de Powell sera sûrement intéressant puisqu’il y a un débat important entre membres du FOMC sur le rythme de durcissement de la politique monétaire américaine. Charles Evans (Réserve Fédérale de Chicago) a laissé entendre mardi qu’il était favorable à deux hausses de taux de 50 points de base mais pas plus dans l’immédiat. A l’inverse, Neel Kashkari (Réserve Fédérale de Minneapolis) a semblé plus hawkish considérant que pour lutter contre l’inflation liée aux perturbations des chaînes d’approvisionnement, la Réserve Fédérale américaine devrait faire beaucoup plus. C’est un message important car pendant très longtemps Kashkari a été classé parmi les membres les plus dovish du FOMC.

Clause de non-responsabilité

Les informations présentées ci-dessus sont publiées exclusivement à des fins publicitaires et ne sauraient en aucun cas constituer un conseil en investissement, une recommandation d’acheter ou de vendre une devise, un produit ou un instrument financier, ni la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière.

Ces informations ont été élaborées par Saxo Bank A/S et diffusées par Saxo Banque. Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à leur élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à leur sélection. Celles-ci ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur).

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette présentation ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.

Soyez conscient(e) des risques.
Toute opération de trading comporte des risques de perte en capital. En savoir plus. Pour vous aider à mieux comprendre les risques encourus, nous avons rassemblé une série de Documents d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) mettant en évidence les risques et les avantages liés à chaque produit. D'autres Documents d’Information Clé pour l’Investisseur sont disponibles sur notre plateforme de trading. En savoir plus.

Les instruments financiers sur marge présentent, en raison de leur effet de levier, un fort caractère spéculatif et peuvent vous exposer à des risques de pertes supérieures au montant investi. Ils nécessitent un bon niveau de connaissances et d'expérience en matière financière. Nous vous recommandons de lire notre avertissement sur les risques, de suivre nos formations et de vous assurer que la réalisation d'investissements à partir des instruments financiers proposés par Saxo Banque est adaptée à votre situation et à vos objectifs financiers. Ces produits sont destinés à une clientèle avisée pouvant surveiller ses positions de manière quotidienne, voire plusieurs fois par jour, et ayant les moyens financiers de supporter un tel risque.

Les informations présentées dans le site www.home.saxo/fr vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constitue ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doit en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.

Saxo Banque| Succursale française de Binckbank N.V.,société anonyme de droit néerlandais, au capital social de 10 000 005 euros | RCS de Paris 495 193 849 | Contrôlée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et par l’Autorité des Marchés Financiers | 10,rue de la Paix | 75002 PARIS | Téléphone + 33 (0)1 78 94 56 40

Les informations figurant sur ce site ne s'adressent pas aux résidents des États-Unis et de la Belgique et ne sont pas destinées à être diffusées ni à être utilisées par des personnes se trouvant dans un pays ou une juridiction où une telle distribution et utilisation seraient contraires à la loi ou à la règlementation locale.