on on on

on s'en doudait

Macro
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macro-économique

Il s’agissait d’un rebond technique. Par définition, il n’avait pas vocation à durer. Les marchés financiers restent fragilisés toujours par les mêmes problèmes : communication des banques centrales qui ne convainc pas, inflation qui continue de grimper, rareté de la liquidité (c’est le problème numéro un, selon nous), incertitude sur l’évolution des matières premières alimentaires et énergétiques, risque de récession (c’est le mot à la mode) etc. Nous aimerions bien vous dire que la baisse est bientôt terminée. Mais ce n’est probablement pas le cas, malgré la décote très importante sur de belles valeurs. Tant que l’horizon économique sera incertain, il faut parier sur plus de volatilité et un retrait des investisseurs des marchés actions au profit des obligations et des poches de liquidité qui se réduisent encore plus. Il n’y a aucune raison d’espérer que l’été se passe mieux que le mois écoulé.

  • Il y avait peu de statistiques hier. L’indice des prix à la consommation est ressorti en ligne avec le consensus au Royaume-Uni. En mai, il atteint 9,1% en variation annuelle et 0,7% en variation mensuelle. En avril, il était à 9,0%. L’inflation sous-jacente (hors produits volatils) a légèrement chuté à 5,9% en variation annuelle contre 6,0% prévu et 6,2% en avril. Dans ces conditions, on ne peut pas parler de pic d’inflation. Nous continuons de penser que la probabilité est élevée que la Banque d’Angleterre soit contrainte d’organiser une réunion d’urgence de son comité de politique monétaire afin d’augmenter les taux avant la prochaine réunion prévue le 4 août.
  • Les valeurs technologiques sont encore à la traîne. Amazon a effectué un timide rebond ces derniers jours. Mais la tendance de fond reste baissière avec un repli de près de 34% depuis janvier. Nous pensons que la baisse sur les valeurs tech n’est pas encore terminée. Il est difficile d’être pessimiste sur les valeurs tech à long terme, même s’il faut reconnaître que la rentabilité de certaines de ces entreprises (qui sont sur des segments très disruptifs tels que la recherche sur le génome) va parfois poser un problème dans un environnement économique où le capital est plus rare et son coût plus élevé. Le conseil qu’on peut donner lorsqu’on investit sur ces technologies, c’est de ne pas avoir un biais en fonction du secteur ou de l’industrie, mais plus en fonction des grandes thématiques d’investissement (via des fonds thématiques, par exemple). Il y a au moins cinq thèmes majeurs qui seront porteurs dans les années à venir, selon nous : le séquençage du génome (très peu de sociétés dans le domaine sont rentables mais elles ont souvent levé beaucoup de capitaux en 2020-21), la robotique adaptative (le robot identifie seul la tâche à accomplir et modifie sa programmation en conséquence), l’intelligence artificielle (en s’assurant qu’il ne s’agit pas de big data mais bien de machine learning), le stockage d’énergie (en particulier l’hydrogène où les fonds publics affluent) et la technologie blockchain. Le point commun entre ces cinq technologies c’est qu’elles vont toucher tous les secteurs d’activité, toutes les industries et presque la quasi-totalité des entreprises. Cela signifie que le fonctionnement actuel des entreprises (entendu au sens large) sera perturbé, souvent désintermédié et que beaucoup de manières de faire qui existent en 2022 auront disparu dans cinq à dix ans. C’est un changement majeur qui est en train d’être amorcé.
  • La Chine se referme (encore). Les autorités de Macau (650 000 habitants) ont demandé à tous les résidents de rester chez eux. La plupart des services publics sont fermés jusqu’à vendredi au moins. Cela ne devrait pas perturber trop le commerce international. En revanche, la hausse des nouveaux cas de Covid à Shenzhen pourrait être un problème. En parallèle, le gouvernement chinois semble disposé à mettre sur la table de nouvelles mesures de soutien à l’économie. Le ministre des Finances Liu Kun a indiqué à l’agence de presse officielle Xinhua que de nouvelles mesures vont bientôt être dévoilées. A l’approche du Congrès de l’automne qui va reconduire le président chinois, Pékin a fait le choix de refaire les erreurs de 2009 (qui avaient abouti à une forte progression des bulles spéculatives et à un déséquilibre économique qui n’a jamais été résorbé depuis). La bonne nouvelle, c’est que le stimulus chinois finira par avoir des effets positifs sur la croissance en Europe d’ici 6 à 9 mois.

FedEx, Accenture, Darden Restaurants (chaîne de restaurants basée à Orlando) et FactSet (gestion de données financières) publient leurs résultats aujourd’hui.

Plusieurs indicateurs d’activité PMI sont attendus ce matin (notamment pour l’Allemagne et le Royaume-Uni). Il s’agit des premières estimations pour le mois de juin. Nous y prêtons peu attention. Depuis le début de la pandémie, les PMI ont été des indicateurs moins fiables de l’évolution de la croissance. Aux Etats-Unis, les revendications hebdomadaires au chômage sont prévues cet après-midi (consensus à 227k contre 229k la semaine précédente).

 

Clause de non-responsabilité

Les informations présentées ci-dessus sont publiées exclusivement à des fins publicitaires et ne sauraient en aucun cas constituer un conseil en investissement, une recommandation d’acheter ou de vendre une devise, un produit ou un instrument financier, ni la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière.

Ces informations ont été élaborées par Saxo Bank A/S et diffusées par Saxo Banque. Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à leur élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à leur sélection. Celles-ci ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur).

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette présentation ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.

Soyez conscient(e) des risques.
Toute opération de trading comporte des risques de perte en capital. En savoir plus. Pour vous aider à mieux comprendre les risques encourus, nous avons rassemblé une série de Documents d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) mettant en évidence les risques et les avantages liés à chaque produit. D'autres Documents d’Information Clé pour l’Investisseur sont disponibles sur notre plateforme de trading. En savoir plus.

Les instruments financiers sur marge présentent, en raison de leur effet de levier, un fort caractère spéculatif et peuvent vous exposer à des risques de pertes supérieures au montant investi. Ils nécessitent un bon niveau de connaissances et d'expérience en matière financière. Nous vous recommandons de lire notre avertissement sur les risques, de suivre nos formations et de vous assurer que la réalisation d'investissements à partir des instruments financiers proposés par Saxo Banque est adaptée à votre situation et à vos objectifs financiers. Ces produits sont destinés à une clientèle avisée pouvant surveiller ses positions de manière quotidienne, voire plusieurs fois par jour, et ayant les moyens financiers de supporter un tel risque.

Les informations présentées dans le site www.home.saxo/fr vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constitue ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doit en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.

Saxo Banque| Succursale française de Binckbank N.V.,société anonyme de droit néerlandais, au capital social de 10 000 005 euros | RCS de Paris 495 193 849 | Contrôlée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et par l’Autorité des Marchés Financiers | 10,rue de la Paix | 75002 PARIS | Téléphone + 33 (0)1 78 94 56 40

Les informations figurant sur ce site ne s'adressent pas aux résidents des États-Unis et de la Belgique et ne sont pas destinées à être diffusées ni à être utilisées par des personnes se trouvant dans un pays ou une juridiction où une telle distribution et utilisation seraient contraires à la loi ou à la règlementation locale.