gid1033407190_CoinStack_1280x720 1 (1) gid1033407190_CoinStack_1280x720 1 (1) gid1033407190_CoinStack_1280x720 1 (1)

On rentre dans le dur

Macro
CD
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macroéconomique

Le marché estime que la Fed procédera probablement à une nouvelle hausse de taux, que ce soit lors de la réunion du FOMC de ce mercredi ou lors de la prochaine réunion de juillet. Toutefois, les probabilités d'une hausse ont fortement chuté jeudi dernier après la publication d'un nombre de demandes hebdomadaires d'allocations chômage moins bon que prévu. L'IPC américain de mai, publié aujourd'hui, est une dernière donnée importante avant la décision de la Fed, après plusieurs mois d'inflation de base (core) en glissement annuel autour de 5,5-5,6 %. Le chiffre de mai devrait tomber à 5,3 %, son plus bas niveau depuis 17 mois, et le chiffre global (headline) à 4,1 %, contre 4,9 % en avril, car les effets de base les plus spectaculaires en glissement annuel se font sentir pour la période mai-juillet, suite à l'énorme hausse des prix du pétrole, qui ont atteint des niveaux record en juin de l'année dernière.

  • Les prix du gaz en Europe ont bondi de 35 % la semaine dernière, le contrat de référence néerlandais TTF clôturant à 32 €/MWh, son plus haut niveau en un mois, car les prévisions météorologiques plus chaudes ont signalé une demande plus forte que prévu et des signes de concurrence naissante de la part de l'Asie, confrontée à une vague de chaleur persistante. En outre, une réduction du gazoduc en provenance de Norvège semble devoir se prolonger après plusieurs interruptions, tandis que la récente chute des prix dans l'UE a rendu plus rentable l'expédition de GNL vers l'Asie. Cependant, la zone euro a récemment confirmé une récession technique et si les craintes d'un ralentissement mondial s'accélèrent, la demande industrielle pourrait s'affaiblir et toute hausse des prix du gaz pourrait rester temporaire.
  • Les données récentes en provenance de Chine indiquent un risque accru pour la reprise économique. Les données de l'IPC et de l'IPP publiées vendredi dernier ont révélé une pression déflationniste, ce qui renforce les inquiétudes. En outre, les données sur l'activité qui devraient être publiées cette semaine pourraient inciter la Banque populaire de Chine (PBOC) à réduire ses taux d'intérêt. Cette probabilité a été renforcée par les récents commentaires du gouverneur de la PBOC, Yi Gang, qui a déclaré que la banque centrale abaisserait les coûts de financement et soutiendrait l'économie réelle. La PBOC a déjà réduit le ratio de réserves obligatoires en mars et a récemment incité les grandes banques d'État à réduire les taux de dépôt.
  • Sergio Ermotti, directeur général du groupe UBS, a déclaré qu'environ 10 % des employés du Credit Suisse ont quitté la banque au cours des derniers mois.  M. Ermotti, qui s'est exprimé lors d'une interview accordée lundi à la chaîne publique suisse SRF, a également déclaré qu'UBS allait désormais gérer son ancien rival selon sa propre culture, sa propre philosophie et sa propre approche de la gestion des risques.

 

Il faudra suivre à 14h30 l’IPC core US attendu en baisse à 0.2% pour le mois de mai.

Clause de non-responsabilité

Cette publication a été élaborée exclusivement à des fins publicitaires par Saxo Bank A/S, établissement de crédit de droit danois, agréé et supervisé par l’Autorité de Supervision Danoise.

Cette publication ne doit en aucun cas être considérée comme une recommandation d’acheter ou de vendre un ou plusieurs instruments financiers, ou comme la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière. En conséquence, celle-ci n’a pas été élaborée conformément aux dispositions légales arrêtées pour promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et sa diffusion n’a été soumise à aucune interdiction prohibant l’exécution de transactions personnelles avant sa publication. 

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Aucun conflit d’intérêt pouvant affecter l’objectivité des analyses diffusées n’a par ailleurs été recensé. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur). 

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette publication ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Les éventuelles performances passées mentionnées dans cette publication ne sont pas constantes et ne préjugent pas des performances futures. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.   

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.