gid128381911_train-eurostar_1280x720 1 gid128381911_train-eurostar_1280x720 1 gid128381911_train-eurostar_1280x720 1

On avance comme on peut

Macro
CD
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macroéconomique

Le sentiment de marché se dégrade alors que l'impasse sur le plafond de la dette se poursuit et que la guerre des puces s'accélère, le Japon imposant de nouvelles restrictions sur l'exportation de technologies de fabrication de puces vers la Chine. En Europe, L'indice PMI manufacturier est passé de 45,8 le mois dernier à 44,6, ce qui est inférieur aux attentes de 46 et constitue le niveau le plus faible depuis le Covid. Les nouvelles commandes continuent de chuter et les backlogs de travail se réduisent, ce qui accentue les inquiétudes concernant la production dans le secteur manufacturier. L'indice PMI des services s'est également affaibli, passant de 56,2 en avril à 55,9 en mai, mais a été un peu supérieur aux attentes. Ces chiffres ont mis en évidence l'effet d'entraînement du secteur manufacturier allemand sur le reste de la région et jettent des doutes sur l'élan économique que la zone euro peut maintenir.

  • La hausse fulgurante des actions du luxes cette année, alimentée par la demande internationale, en particulier celle de la Chine, a été frappée de plein fouet, entraînant la disparition de plus de 30 milliards d'euros du secteur hier. Les actions d'Hermes International ont chuté de 6,50 %, celles de LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton d'environ 5% et celles de Kering, propriétaire de Gucci, de près de 3 %. Au cours de l'année écoulée, ce secteur en plein essor est devenu pour le marché boursier européen ce que la Big Tech est pour les États-Unis : un ensemble d'entreprises dominantes dont la croissance s'est maintenue. La confiance dans cette vision a toutefois été ébranlée, les participants à une conférence sur le luxe organisée à Paris par Morgan Stanley ayant signalé une performance à venir aux USA «relativement plus modérée".

  • Le président de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, a déclaré mardi aux républicains que les négociations sur la limitation de la dette avaient encore du chemin à parcourir et leur a demandé de rester unis sur les exigences du parti en matière de réduction des dépenses afin d'éviter un défaut de paiement des Etats-Unis. Les commentaires de M. McCarthy lors d'une réunion à huis clos pour tous les républicains de la Chambre des représentants ont suggéré l'urgence et l'incertitude alors que l'impasse de Washington sur un éventuel défaut de paiement des États-Unis entre dans sa phase finale.

  • La Grande-Bretagne est sortie d'une période de sept mois d'inflation à deux chiffres en avril, mais cette forte baisse marque tout de même le troisième mois consécutif où les pressions sur les prix ont été plus fortes que ce que l'on craignait. L'indice des prix à la consommation est tombé à 8,7 % en avril, contre 10,1 % le mois précédent, a déclaré mercredi l'Office des statistiques nationales.

    Il faudra suivre les résultats Bank of Montreal, Bank of Nova Scotia, Xiaomi, Nvidia, Analog Devices, Snowflake, Splunk.
    A 20h, le compte rendu de la dernière réunion du FOMC (Minutes).

Clause de non-responsabilité

Cette publication a été élaborée exclusivement à des fins publicitaires par Saxo Bank A/S, établissement de crédit de droit danois, agréé et supervisé par l’Autorité de Supervision Danoise.

Cette publication ne doit en aucun cas être considérée comme une recommandation d’acheter ou de vendre un ou plusieurs instruments financiers, ou comme la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière. En conséquence, celle-ci n’a pas été élaborée conformément aux dispositions légales arrêtées pour promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et sa diffusion n’a été soumise à aucune interdiction prohibant l’exécution de transactions personnelles avant sa publication. 

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Aucun conflit d’intérêt pouvant affecter l’objectivité des analyses diffusées n’a par ailleurs été recensé. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur). 

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette publication ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Les éventuelles performances passées mentionnées dans cette publication ne sont pas constantes et ne préjugent pas des performances futures. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.   

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.