Honorable Honorable Honorable

Honorable

Macro
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macro-économique

Il y a quelques déconvenues en bourse mais la tendance reste positive. Parmi ces déconvenues, il y a le titre Carrefour qui a connu quelques remous hier en raison d’une activité décevante en France (la bonne nouvelle, c’est que l’activité au Brésil a été en revanche soutenue). L’horizon boursier pour les valeurs de la consommation reste positif, selon nous. A noter que l’élection présidentielle française devrait avoir un très faible impact sur le marché. Nous nous attendons tout au plus à une remontée de l’euro face au franc suisse et au dollar américain dans les échanges asiatiques pendant la nuit de dimanche à lundi. Il n’y aura pas de fort rebond durable de la volatilité. C’est exclu.

  • Le vice-président de la Banque Centrale Européenne (BCE), Luis de Guindos, n’a pas la réputation d’être un faucon. Il a pourtant clairement plaidé pour une normalisation rapide de la politique monétaire en zone euro hier : fin du programme d’assouplissement quantitatif APP en juillet et possible première hausse des taux en juillet ou en septembre, en fonction des dernières données économiques. C’est un signal très fort envoyé aux opérateurs de marché. Après de longues hésitations, la BCE semble avoir enfin décidé de s’attaquer à l’inflation durable. L’EUR/USD a réagi positivement dans la foulée (en approche des 1,0920). Au niveau des statistiques, le climat des affaires en France a rebondi en avril à la surprise générale. L’indice pour le secteur manufacturier affiche une progression à 108 contre une prévision à 104 et un chiffre en mars à 106. Cela s’explique essentiellement par un optimisme accru concernant les carnets de commande (à la fois au niveau national et international).
  • Nous sommes toujours négatifs sur les pays émergents (du fait d’un risque accru de crise de la dette). Il y a au moins cinq raisons de s’inquiéter : 1) le niveau de dette publique et de dette privée s’est fortement accru depuis le début de la pandémie ; 2) les taux d’intérêt en local ont très fortement augmenté en l’espace de quelques mois pour faire face aux craintes inflationnistes (avec un succès mitigé à ce niveau) ; 3) les taux au niveau mondial sont en progression également ; 4) beaucoup de devises se sont affaiblies (mais pas toutes, comme en témoigne la forte performance du real brésilien face au dollar américain depuis le début de l’année) et 5) le défaut du Sri Lanka pourrait avoir des conséquences plus larges qu’attendues, d’autres pays pouvant suivre la même voie. A cet égard, les pays les plus vulnérables sont l’Ethiopie, le Salvador, la Tunisie, le Pakistan et le Ghana selon nous. Ils font face à un niveau de dette élevé (plus de 80% du PIB) et les taux ont augmenté de plus de sept points de pourcentage au cours des deux dernières années.
  • La pénurie de batteries pour véhicules électriques atteint des niveaux critiques. Selon le PDG de Rivian, cela pourrait atteindre des proportions plus inquiétantes que la pénurie de puces informatiques. L’écart entre l’offre et la demande est massif, conduisant à une envolée des prix. Sauf surprise, le prix des véhicules électriques devrait flamber dans les mois à venir. Pour l’instant, la demande de la part des consommateurs reste soutenue (conscience écologique ?).

Peu d’indicateurs aujourd’hui, à l’exception des indicateurs PMI pour le mois d’avril (première estimation). Nous y prêtons peu attention car nous considérons que les PMI sont de mauvais indicateurs d’évolution de l’activité depuis le début de la pandémie. Les enquêtes d’opinion réalisées au niveau national sont, en général, plus fiables.

Pas de résultats d’entreprises aujourd’hui. 

 

Clause de non-responsabilité

Les informations présentées ci-dessus sont publiées exclusivement à des fins publicitaires et ne sauraient en aucun cas constituer un conseil en investissement, une recommandation d’acheter ou de vendre une devise, un produit ou un instrument financier, ni la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière.

Ces informations ont été élaborées par Saxo Bank A/S et diffusées par Saxo Banque. Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à leur élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à leur sélection. Celles-ci ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur).

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette présentation ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.

Soyez conscient(e) des risques.
Toute opération de trading comporte des risques de perte en capital. En savoir plus. Pour vous aider à mieux comprendre les risques encourus, nous avons rassemblé une série de Documents d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) mettant en évidence les risques et les avantages liés à chaque produit. D'autres Documents d’Information Clé pour l’Investisseur sont disponibles sur notre plateforme de trading. En savoir plus.

Les instruments financiers sur marge présentent, en raison de leur effet de levier, un fort caractère spéculatif et peuvent vous exposer à des risques de pertes supérieures au montant investi. Ils nécessitent un bon niveau de connaissances et d'expérience en matière financière. Nous vous recommandons de lire notre avertissement sur les risques, de suivre nos formations et de vous assurer que la réalisation d'investissements à partir des instruments financiers proposés par Saxo Banque est adaptée à votre situation et à vos objectifs financiers. Ces produits sont destinés à une clientèle avisée pouvant surveiller ses positions de manière quotidienne, voire plusieurs fois par jour, et ayant les moyens financiers de supporter un tel risque.

Les informations présentées dans le site www.home.saxo/fr vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constitue ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doit en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.

Saxo Banque| Succursale française de Binckbank N.V.,société anonyme de droit néerlandais, au capital social de 10 000 005 euros | RCS de Paris 495 193 849 | Contrôlée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et par l’Autorité des Marchés Financiers | 10,rue de la Paix | 75002 PARIS | Téléphone + 33 (0)1 78 94 56 40

Les informations figurant sur ce site ne s'adressent pas aux résidents des États-Unis et de la Belgique et ne sont pas destinées à être diffusées ni à être utilisées par des personnes se trouvant dans un pays ou une juridiction où une telle distribution et utilisation seraient contraires à la loi ou à la règlementation locale.