C'est C'est C'est

C'est acté

Macro
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macro-économique

L’enjeu de la réunion de ce soir de la Réserve Fédérale américaine (Fed) n’est pas de savoir si l’ampleur de la hausse des taux sera de 75 points de base ou de 100 points de base (un temps anticipé par le marché monétaire). L’enjeu est de savoir quand la Fed va mettre un terme à son cycle de durcissement de la politique monétaire. La réponse du marché : en février 2023 (c’est à ce moment-là que le consensus des analystes prévoit une première baisse des taux). La réalité est évidemment plus complexe. Cela dépendra de l’évolution de l’activité économique (la première estimation du PIB au deuxième trimestre pourrait réserver une mauvaise surprise ce jeudi) et de la baisse de l’inflation (l’inflation sous-jacente baisse mais faiblement. En outre, nous pensons que la Fed sous-estime la boucle prix-salaire ce qui pourrait la conduire à durcir beaucoup plus les taux sur le court terme). Il est évidemment peu probable que la Fed donne des indications précises concernant le rythme d’appréciation des taux (et encore moins concernant la fin du cycle actuel). Le forward guidance (qui a permis de mieux anticiper les décisions de politique monétaire depuis 2008) a été jeté aux oubliettes en juin dernier lorsque la Fed a augmenté ses taux de 75 points de base alors que Jerome Powell avait martelé jusqu’au dernier moment plaidé pour une hausse de 50 points de base. Il va être de plus en plus difficile de croire sur parole les banquiers centraux. Cela signifie plus de volatilité et des marchés financiers plus erratiques, en général.

  • L’économie américaine continue de ralentir. L’indice d’activité nationale de la Réserve Fédérale de Chicago (qui est suivi de près par les économistes en tant qu’indicateur avancé pour l’économie des Etats-Unis) a chuté à -0.19 en juin. L’estimation pour le mois de mai a été révisée à la baisse à -0.19. En outre, l’indice manufacturier de la Réserve Fédérale de Dallas a chuté lourdement en juillet, à -22.6 (le niveau le plus bas depuis mai 2020) contre -17.7 en juin. Les nouvelles commandes sont en baisse également à -9.2 (plus bas niveau depuis mai 2020) contre -7.3 en juin. Nous saurons jeudi si la croissance du PIB est négative au deuxième trimestre (attention, le chiffre du PIB est régulièrement révisé, pendant plusieurs années !).
  • Les Etats membres de l’UE sont tombés d’accord sur la nécessité de réduire leur demande de gaz de 15% entre le 1er août 2022 et le 31 mars 2023. Chaque Etat est libre de mettre en place les mesures qu’il juge viables pour atteindre cet objectif. Plusieurs exemptions et possibilités de dérogation sont prévues : si un Etat membre n’est pas interconnecté aux réseaux de distribution de gaz d’autres Etats membres, si les réseaux électriques ne sont pas synchronisés avec le système électrique européen et s’ils ont des interconnexions limitées avec d’autres Etats membres (dérogation dans ce cas de figure). Pendant ce temps, les prix de l’énergie continuent de bondir : les contrats à terme sur le gaz au niveau européen ont atteint leur plus haut niveau depuis le 9 mars 2022 et le prix de l’électricité à livraison dans un an a atteint un record pour la France hier. L’hiver sera rude. Il va falloir se préparer à la sobriété énergétique.
  • Les résultats d’entreprises sont nombreux demain : Microsoft, Meta, Bristol-Myers Squibb (secteur pharmaceutique aux Etats-Unis), Qualcomm, Equinor (pétrole et éolien en Norvège), GSK, ServiceNow (logiciels), Rio Tinto, Mondelez (agroalimentaire), Boeing, Airbus, 3M (conglomérat américain propriétaire de Scotch), Kering (ventes soutenues par les touristes en Europe, en particulier les Américains, favorisés par le dollar fort), Humana (assurances dans la santé aux Etats-Unis), Mercedes-Benz, Ford Motor, Kraft Heinz (agroalimentaire), BASF (chimie), Worldline (en ligne avec les objectifs, certainement), Saint Gobain (la demande pourrait être pénalisée par la hausse soutenue des prix des produits), Teleperformance (confirmation des objectifs annuels de marge opérationnelle, a priori) et Danone.

Il n’y a pas de statistiques majeures aujourd’hui. 

Clause de non-responsabilité

Les informations présentées ci-dessus sont publiées exclusivement à des fins publicitaires et ne sauraient en aucun cas constituer un conseil en investissement, une recommandation d’acheter ou de vendre une devise, un produit ou un instrument financier, ni la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière.

Ces informations ont été élaborées par Saxo Bank A/S et diffusées par Saxo Banque. Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à leur élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à leur sélection. Celles-ci ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur).

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette présentation ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.

Soyez conscient(e) des risques.
Toute opération de trading comporte des risques de perte en capital. En savoir plus. Pour vous aider à mieux comprendre les risques encourus, nous avons rassemblé une série de Documents d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) mettant en évidence les risques et les avantages liés à chaque produit. D'autres Documents d’Information Clé pour l’Investisseur sont disponibles sur notre plateforme de trading. En savoir plus.

Les instruments financiers sur marge présentent, en raison de leur effet de levier, un fort caractère spéculatif et peuvent vous exposer à des risques de pertes supérieures au montant investi. Ils nécessitent un bon niveau de connaissances et d'expérience en matière financière. Nous vous recommandons de lire notre avertissement sur les risques, de suivre nos formations et de vous assurer que la réalisation d'investissements à partir des instruments financiers proposés par Saxo Banque est adaptée à votre situation et à vos objectifs financiers. Ces produits sont destinés à une clientèle avisée pouvant surveiller ses positions de manière quotidienne, voire plusieurs fois par jour, et ayant les moyens financiers de supporter un tel risque.

Les informations présentées dans le site www.home.saxo/fr vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constitue ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doit en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.

Saxo Banque| Succursale française de Binckbank N.V.,société anonyme de droit néerlandais, au capital social de 10 000 005 euros | RCS de Paris 495 193 849 | Contrôlée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et par l’Autorité des Marchés Financiers | 10,rue de la Paix | 75002 PARIS | Téléphone + 33 (0)1 78 94 56 40

Les informations figurant sur ce site ne s'adressent pas aux résidents des États-Unis et de la Belgique et ne sont pas destinées à être diffusées ni à être utilisées par des personnes se trouvant dans un pays ou une juridiction où une telle distribution et utilisation seraient contraires à la loi ou à la règlementation locale.