Ce Ce Ce

Ce sera long

Macro
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macro-économique

Résumé:  Le premier tour de l’élection présidentielle française est un non-évènement pour les investisseurs.


C’est une semaine de transition pour la Bourse de Paris. Les grandes annonces économiques sont prévues la semaine prochaine (inflation aux Etats-Unis, réunion de la Banque Centrale Européenne etc.). Le premier tour de l’élection présidentielle française est un non-évènement pour les investisseurs. A la même époque en 2017, nous recevions une myriade d’appels d’investisseurs étrangers paniqués. Cette année, nous n’avons même pas eu une seule question sur le scrutin français. Tout semble joué d’avance. Ce sera le même scénario qu’en 2017, sauf grosse surprise de dernière minute. L’autre thème d’actualité est la guerre en Ukraine. De nouvelles sanctions plus sévères contre la Russie devraient être annoncées par les Européens. La réaction du marché devrait être marginale. Les investisseurs ont compris que ce sera un conflit long. Une solution diplomatique n’est pas envisageable après la découverte de crimes de guerre commis par les forces russes au cours de leur approche de Kiev. Fondamentalement, le marché boursier est encore résilient. Nous pensons qu’il résistera bien à la perspective d’une hausse des taux de 50 points de base par la Réserve Fédérale américaine en mai. La hausse devrait continuer en tendance de fond.

  • Il n’y avait pas de statistiques majeures hier. En Espagne, le marché de l’emploi se porte bien avec une baisse de 2900 du nombre de chômeurs au mois de mars. En Allemagne, les importations et les exportations ont fortement rebondi en février, respectivement de 4,5% et de 6,5%. L’excédent de la balance commerciale s’est encore accentué à 11,5B contre 9,4B en janvier. Enfin, l’indice Sentix de confiance des investisseurs en zone euro a chuté plus que prévu, à -18 contre -9,35 attendu et -7,0 précédemment.
  • Sur le terrain militaire, il faut s’attendre à ce que les forces russes se déploient dans le Donbass. Une importante offensive pourrait avoir lieu dans les heures ou les jours qui viennent. L’interception de communications russes indiquent que le président Vladimir Poutine cherche à tout prix à avoir une victoire militaire décisive en Ukraine avant le 9 mai (célébration de la victoire soviétique sur l’Allemagne nazie). Le mois à venir pourrait aboutir à une intensification de la crise humanitaire dans l’Est de l’Ukraine et, peut-être, à de nouvelles exactions. Dans ces circonstances, on voit mal comment une solution diplomatique pourrait être à portée de main. Plus la guerre se prolonge, plus le risque d’exactions s’accroît. Nous nous attendons à un conflit larvé qui oblige les Européens à choisir leur camp (pour l’instant, beaucoup de pays européens refusent le coût économique d’un boycott complet de la Russie).
  • Le Sri Lanka pourrait être le premier domino à chuter à cause des retombées de la crise alimentaire et de la crise énergétique. Le pays est incapable de faire face. Son marché financier s’est effondré en l’espace de quelques semaines. Les actions sri-lankaises sont en baisse de 57% (converties en USD) par rapport à leur pic de début d’année. Le marché boursier local a retrouvé ses plus bas de 2009. En l’espace de quelques semaines, une décennie de création de valeur s’est évaporée. D’autres pays en voie de développement pourraient connaître des difficultés similaires cette année. Le risque de crise des pays en voie de développement est extrêmement élevé.

–La réunion de l’Ecofin continue aujourd’hui au Luxembourg. Cela pourrait préparer le terrain à de nouvelles sanctions européennes contre la Russie qui pourraient être discutées lors de la réunion des ambassadeurs de l’UE prévue le 6 avril. Au cours du week-end, le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a appelé à un boycott économique total de la Russie par l’UE (exclusion de toutes les banques russes du système Swift, fin des importations d’hydrocarbures etc.). Il est peu probable qu’il ait le soutien de l’Allemagne. Il souhaite également la mise en place d’une commission d’enquête internationale sur « le génocide » en Ukraine. Enfin, pour les adeptes des crypto-monnaies, ne ratez pas l’édition 2022 de la Conférence Bitcoin à Miami qui aura lieu du 6 au 9 avril.

––Pas de résultats d’entreprises aujourd’hui. En revanche, il faudra compter mercredi avec Hengli Petrochemical (raffinage, pétrochimie), Cathay Biotech (production de matériaux biologiques), Levi Strauss, RPM International (matériaux de construction) et Chr Hansen (bioscience).

Clause de non-responsabilité

Les informations présentées ci-dessus sont publiées exclusivement à des fins publicitaires et ne sauraient en aucun cas constituer un conseil en investissement, une recommandation d’acheter ou de vendre une devise, un produit ou un instrument financier, ni la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière.

Ces informations ont été élaborées par Saxo Bank A/S et diffusées par Saxo Banque. Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à leur élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à leur sélection. Celles-ci ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur).

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette présentation ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.

Soyez conscient(e) des risques.
Toute opération de trading comporte des risques de perte en capital. En savoir plus. Pour vous aider à mieux comprendre les risques encourus, nous avons rassemblé une série de Documents d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) mettant en évidence les risques et les avantages liés à chaque produit. D'autres Documents d’Information Clé pour l’Investisseur sont disponibles sur notre plateforme de trading. En savoir plus.

Les instruments financiers sur marge présentent, en raison de leur effet de levier, un fort caractère spéculatif et peuvent vous exposer à des risques de pertes supérieures au montant investi. Ils nécessitent un bon niveau de connaissances et d'expérience en matière financière. Nous vous recommandons de lire notre avertissement sur les risques, de suivre nos formations et de vous assurer que la réalisation d'investissements à partir des instruments financiers proposés par Saxo Banque est adaptée à votre situation et à vos objectifs financiers. Ces produits sont destinés à une clientèle avisée pouvant surveiller ses positions de manière quotidienne, voire plusieurs fois par jour, et ayant les moyens financiers de supporter un tel risque.

Les informations présentées dans le site www.home.saxo/fr vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constitue ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doit en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.

Saxo Banque| Succursale française de Binckbank N.V.,société anonyme de droit néerlandais, au capital social de 10 000 005 euros | RCS de Paris 495 193 849 | Contrôlée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et par l’Autorité des Marchés Financiers | 10,rue de la Paix | 75002 PARIS | Téléphone + 33 (0)1 78 94 56 40

Les informations figurant sur ce site ne s'adressent pas aux résidents des États-Unis et de la Belgique et ne sont pas destinées à être diffusées ni à être utilisées par des personnes se trouvant dans un pays ou une juridiction où une telle distribution et utilisation seraient contraires à la loi ou à la règlementation locale.