Ce Ce Ce

Ce ne sera pas facile

Macro
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macro-économique

Il y a encore quelques semaines de cela, les opérateurs étaient focalisés sur le risque de stagflation (qui reste probable dans certaines économies développées). Désormais, ils craignent de plus en plus la récession. Tant que les marchés n’auront pas été rassurés sur la trajectoire macroéconomique, il est vraisemblable que les séances dans le rouge vont continuer de s’enchaîner. Il y aura, ici et là, des rebonds techniques. Mais tout porte à croire que ce sera éphémère. Chez Saxo Banque, nous considérons que ce qui est certainement le plus dommageable pour l’économie mondiale est la politique zéro Covid stricte en Chine. Il semble probable que l’activité économique soit déjà en contraction. C’est un coup violent pour le PIB mondial puisque la Chine représente plus de 30% de l’impulsion de croissance (plus que la zone euro et les Etats-Unis !). Nous estimons que le risque de récession s’accroît. Pour autant, ce n’est pas encore notre scénario central. Il faudra certainement attendre encore quelques mois pour l’ajuster et savoir avec exactitude comment les marchés financiers vont réagir sur le long terme à la normalisation brutale de la politique monétaire, particulièrement aux Etats-Unis. Entre-temps, l’enjeu pour les investisseurs est de faire preuve de flexibilité (c’est la même situation pour les gérants, en ce moment). Il faut se porter sur les secteurs résilients. Nous restons convaincus que la logistique en fait partie.

  • Il n’y avait pas beaucoup de statistiques vendredi dernier. Les prix à la production en Allemagne ont de nouveau fortement augmenté en avril, passant de 31,3% sur un an à 33,5%. Ce rebond indique que le pic d’inflation n’est clairement pas encore passé. La situation en Chine éveille de nombreuses inquiétudes. Le président et fondateur du groupe de luxe Richemont, Johann Rupert, a indiqué s’attendre à une contraction temporaire de l’activité. La politique zéro Covid a conduit à la fermeture de près de 40% des magasins du groupe dans le pays. Enfin, l’indice de confiance du consommateur a atteint son plus bas niveau outre-Manche depuis le début des années 70 (une période noire pour l’économie britannique). Il est probable que le pays soit déjà en récession technique.
  • Le nombre d’opérations de M&A sur Paris Euronext augmente rapidement. Plusieurs opérations ont été annoncées ces derniers jours dans différents secteurs : la logistique (Air France-KLM et l’armateur français CMA CGM), la transition énergétique (Albioma et le fonds d’investissement américain KKR), la supply chain collaborative (Generix Group) et la software intelligence (Cast et Bridge Point), par exemple. Il y a aussi des rumeurs de rachat de la société française de jeux vidéo Ubisoft. Cependant, cela a peu de chances d’aboutir. La famille fondatrice Guillemot cherche à racheter toutes les actions du groupe et à opérer une sortie de la cotation. Le titre est en hausse de près de 36% depuis un mois. La baisse des valorisations en lien avec la dégringolade des marchés financiers explique, en partie, le regain des opérations de M&A. D’autres vont survenir prochainement.
  • Le groupe de maisons de retraite Orpea a dégringolé de près de 30% la semaine dernière en bourse. La chute atteint 72% depuis le début de l’année. Une nouvelle crise touche l’opérateur. En février, il a été accusé d’allégations de mauvais traitements systématiques, de maltraitance des patients et de négligence en matière d’hygiène afin de maximiser les marges bénéficiaires. Plusieurs enquêtes sont en cours. S’ajoute à cela une suspicion d’abus de biens sociaux. La semaine dernière, Mediapart et Investigate Europe ont révélé l’existence d’une société financière parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’euros d’actifs et réalisé des opérations financières douteuses. Il y a quelques semaines de cela, Orpea a réussi à obtenir 1,73 milliards d’euros de financements auprès de plusieurs banques pour faire face à l’augmentation des coûts (frais juridiques) et à des échéances de dettes. Pour l’instant, le risque de faillite est limité. Sans surprise, l’entreprise a annoncé qu’elle ne verserait pas de dividende cette année. Les autres acteurs du secteur, comme Korian, ont pour le moment été épargnés par ce nouveau rebondissement. Korian affiche une baisse du cours de son action d’environ 6% sur la semaine dernière. Mais c’est essentiellement lié au contexte de marché défavorable pour les grosses valeurs moyennes (valorisation au-dessus de 2 milliards d’euros).

Les résultats d’entreprise continuent avec Meituan (vente en ligne), Sino Biopharmaceutical, Zoom Video et XPeng (véhicules automobiles).

L’indice IFO du climat des affaires dans la première économie de la zone euro est publié à 10h. La composante ‘situation actuelle’ est attendue en repli à 95,8 en mai contre 97,8 en avril. La composante portant sur ‘les perspectives’, qui est plus suivie, devrait plonger également, à 83,5 contre 86,7 un mois plus tôt (il s’agissait déjà d’une mauvaise performance). Nous sommes passés d’un risque de stagflation à un scénario de récession qui semble être de plus en plus intégré par les acteurs économiques. Il n’y aura pas d’embellie dans l’immédiat.

Clause de non-responsabilité

Les informations présentées ci-dessus sont publiées exclusivement à des fins publicitaires et ne sauraient en aucun cas constituer un conseil en investissement, une recommandation d’acheter ou de vendre une devise, un produit ou un instrument financier, ni la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière.

Ces informations ont été élaborées par Saxo Bank A/S et diffusées par Saxo Banque. Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à leur élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à leur sélection. Celles-ci ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur).

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette présentation ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.

Soyez conscient(e) des risques.
Toute opération de trading comporte des risques de perte en capital. En savoir plus. Pour vous aider à mieux comprendre les risques encourus, nous avons rassemblé une série de Documents d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) mettant en évidence les risques et les avantages liés à chaque produit. D'autres Documents d’Information Clé pour l’Investisseur sont disponibles sur notre plateforme de trading. En savoir plus.

Les instruments financiers sur marge présentent, en raison de leur effet de levier, un fort caractère spéculatif et peuvent vous exposer à des risques de pertes supérieures au montant investi. Ils nécessitent un bon niveau de connaissances et d'expérience en matière financière. Nous vous recommandons de lire notre avertissement sur les risques, de suivre nos formations et de vous assurer que la réalisation d'investissements à partir des instruments financiers proposés par Saxo Banque est adaptée à votre situation et à vos objectifs financiers. Ces produits sont destinés à une clientèle avisée pouvant surveiller ses positions de manière quotidienne, voire plusieurs fois par jour, et ayant les moyens financiers de supporter un tel risque.

Les informations présentées dans le site www.home.saxo/fr vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constitue ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doit en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.

Saxo Banque| Succursale française de Binckbank N.V.,société anonyme de droit néerlandais, au capital social de 10 000 005 euros | RCS de Paris 495 193 849 | Contrôlée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et par l’Autorité des Marchés Financiers | 10,rue de la Paix | 75002 PARIS | Téléphone + 33 (0)1 78 94 56 40

Les informations figurant sur ce site ne s'adressent pas aux résidents des États-Unis et de la Belgique et ne sont pas destinées à être diffusées ni à être utilisées par des personnes se trouvant dans un pays ou une juridiction où une telle distribution et utilisation seraient contraires à la loi ou à la règlementation locale.