gid530419288_building_1280x720 1 (1) gid530419288_building_1280x720 1 (1) gid530419288_building_1280x720 1 (1)

Ça tient à rien

Macro
CD
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macroéconomique

Les actions ont chuté après qu'un taux d'inflation plus élevé que prévu ait renforcé les arguments en faveur d'un maintien plus long des taux par la Réserve fédérale, ce qui pourrait réduire les chances d'un "soft landing". La baisse du S&P 500 a ajouté à sa pire chute hebdomadaire depuis début décembre. Le taux à deux ans a atteint 4,8 %, son plus haut niveau depuis 2007. Les swaps prévoient maintenant des hausses de 25 points de base lors des trois prochaines réunions de la Fed.Les attentes concernant le taux maximal ont légèrement augmenté pour atteindre environ 5,4 % en juillet. L'indice des prix des dépenses de consommation personnelle a augmenté de 0,6 % par rapport au mois précédent, soit la plus forte hausse depuis juin. Si l'on exclut les aliments et l'énergie, l'indice de base des dépenses de consommation personnelle a également augmenté de 0,6 %.  Les derniers chiffres soulignent les risques d'une inflation durablement élevée. Une grande partie de l'assouplissement célébré à la fin de l'année dernière a été largement effacée après les révisions et l'accélération de janvier. En outre, la résilience des dépenses de consommation, conjuguée à la vigueur exceptionnelle du marché du travail, rendra plus difficile pour la FED d'amener l'inflation à son objectif de 2 %.

  • Les indicateurs d'inflation préférés de la Réserve fédérale se sont accélérés de manière inattendue en janvier et les dépenses de consommation ont augmenté après un effondrement en fin d'année, ce qui a renforcé la pression sur les responsables de la FED pour qu'ils continuent à augmenter les taux d'intérêt. L'indice des prix des dépenses de consommation personnelle a augmenté de 5,4 % par rapport à l'année précédente et l'indice core a augmenté de 4,7 %, marquant tous deux une reprise après plusieurs mois de baisse.

  • Rishi Sunak et Ursula von der Leyen se rencontreront au Royaume-Uni aujourd'hui en début d'après-midi pour d'ultimes discussions avant l'annonce attendue d'un accord post-Brexit pour l'Irlande du Nord. La rencontre dans le Berkshire, laisse penser que le Royaume-Uni et l'Union européenne sont enfin prêts à régler leurs différends sur un différend qui persiste depuis le départ du Royaume-Uni du marché unique et de l'union douanière de l'UE en 2021. La finalisation des accords commerciaux de l'Irlande du Nord  après le Brexit est un problème récurrent de l'accord de retrait conclu entre le Royaume-Uni et l'Union européenne en 2019, alors que Boris Johnson était le premier ministre britannique.


  • Les obligations européennes ont chuté et les opérateurs du marché ont renforcé les paris sur la hausse des taux de la Banque centrale européenne.Les rendements allemands à deux ans, parmi les plus sensibles aux changements de politique monétaire, ont augmenté de 13 points de base vendredi pour dépasser les 3 % pour la première fois depuis 2008. Les marchés monétaires estiment désormais que le taux de dépôt de la BCE devrait culminer à environ 3,87 % dans le courant de l'année, contre environ 3,5 % au début de l'année.

    Il n'y a pas d'annonce majeure.

Clause de non-responsabilité

Cette publication a été élaborée exclusivement à des fins publicitaires par Saxo Bank A/S, établissement de crédit de droit danois, agréé et supervisé par l’Autorité de Supervision Danoise.

Cette publication ne doit en aucun cas être considérée comme une recommandation d’acheter ou de vendre un ou plusieurs instruments financiers, ou comme la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière. En conséquence, celle-ci n’a pas été élaborée conformément aux dispositions légales arrêtées pour promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et sa diffusion n’a été soumise à aucune interdiction prohibant l’exécution de transactions personnelles avant sa publication. 

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Aucun conflit d’intérêt pouvant affecter l’objectivité des analyses diffusées n’a par ailleurs été recensé. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur). 

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette publication ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Les éventuelles performances passées mentionnées dans cette publication ne sont pas constantes et ne préjugent pas des performances futures. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.   

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.