Point de marché - Janvier 2023 Point de marché - Janvier 2023 Point de marché - Janvier 2023

Point de marché - Janvier 2023

Retrocessions

Saxo Banque

Rédigé le 2 janvier 2023 par Peter Garnry, Responsable de la Stratégie Actions auprès de Saxo

L’inflation surprise a boosté les actions au 4e trimestre

Les actions mondiales ont progressé de 9,8 % en USD au 4e trimestre, car les surprises liées à l’inflation ont alimenté les paris sur une baisse de l'inflation plus rapide que prévu, ce qui a conduit les banques centrales à adopter une position neutre en matière de politique monétaire. Cette attitude a entraîné une hausse considérable des actions en octobre et novembre, avant que les commentaires de plusieurs banquiers centraux ne laissent entendre que les taux directeurs devaient rester stricts tout au long de 2023 pour ramener l’inflation à des niveaux satisfaisants. 

L'inflation des services, à l'exclusion de l’énergie, reste très élevée aux États-Unis. Il reste donc beaucoup d’incertitudes quant à l’inflation et à la dynamique des salaires, ce qui déterminera l’évolution de l’inflation, mais aussi la marge opérationnelle des entreprises. 

Les actions mondiales ont terminé l’année 2022 en baisse de 18,1 %, la pire année pour les actions depuis 2008. Le mouvement à la baisse a surtout été un ajustement à la hausse des taux d’intérêt, qui a fait augmenter le coût du capital. Ainsi, en 2023, la performance des actions sera dominée par la capacité des entreprises à poursuivre ou non la croissance de leurs bénéfices dans un contexte d’augmentation des forces défavorables aux marges d’exploitation.

FR-Market-update-January-2023-1

Le 4e trimestre de 2022 a également été marqué par la divergence des économies américaine et européenne. L'économie américaine a connu une légère accélération au 4e trimestre, tandis qu’en Europe, l’activité économique a considérablement reculé. Les conditions financières aux États-Unis, qui étaient supérieures à la moyenne historique, sont passées à un niveau inférieur à la moyenne à long terme. 

Alors que l’économie américaine reste incroyablement résiliente dans un contexte de pressions inflationnistes continues, l’indice PMI composite mondial a ralenti de 49,3 à 48,0 au 4e trimestre, laissant entrevoir une contraction globale de l’économie mondiale ou, au minimum, une croissance nulle. 

Cela se reflète également dans les exportations sud-coréennes, un important indicateur mondial, qui se sont considérablement détériorées au 4e trimestre, mais qui pourraient rebondir au 1er trimestre, alors que la Chine rouvre son économie après près de trois années de confinements liés à la Covid.

FR-Market-update-January-2023-2

Le taux d’inflation américain est tombé à 7,1 % au 4e trimestre, contre 8,3 % dans notre mise à jour du 3e trimestre, et la mesure la plus large du taux de chômage américain est passée de 7,0 % à 6,7 %. La Fed a continué de relever son taux directeur et a porté le taux effectif des fonds fédéraux de 3,08 % à 4,33 %.

La sortie des confinements en Chine pousse les matières premières à la hausse

Le dernier trimestre a été marqué non seulement par la bonne surprise de l’inflation américaine, mais aussi par la décision de la Chine d'abandonner enfin ses politiques très restrictives en matière de Covid, qui avaient maintenu le pays dans une situation de confinements à répétition pendant près de trois ans. 

Ce changement de politique Covid a eu une répercussion positive immédiate sur les prix des métaux industriels, qui ont augmenté de 15,5 % au 4e trimestre, car la réouverture de la Chine contribuera à combler la baisse de croissance dans les autres secteurs de l’économie mondiale. Les matières premières liées à l’énergie ont reculé de 14,7 % grâce à l’amélioration des approvisionnements et à un temps doux en Europe, mais comme les États-Unis devraient arrêter de libérer une plus grande partie de leurs réserves stratégiques de pétrole, les vents contraires pourraient facilement souffler à nouveau sur les marchés de l’énergie et revenir hanter l’activité économique. 

Les cours spot des produits agricoles se sont à nouveau bien comportés pour le deuxième trimestre consécutif, ce qui a permis d’alléger certaines pressions sur les ménages, notamment dans les pays en développement.

Si, au 4e trimestre, les actions mondiales ont généralement réagi positivement aux chiffres de l’inflation inférieurs aux estimations, les valeurs technologiques américaines sont restées sous pression, terminant le trimestre en baisse de 0,3 %. Les actions chinoises n’ont pas connu le rebond que les investisseurs espéraient, car le gouvernement chinois a modifié sa politique Covid, reconnaissant les vents contraires à court terme.

Le dollar US fort a été un sujet d’intérêt tout au long de ce cycle d’inflation, son indice ayant augmenté de 26 % entre le début de 2021 et le pic de la mi-octobre de l’an dernier. Au 4e trimestre, l’indice du dollar US a baissé de 7,4 %, ce qui a contribué à assouplir les conditions financières et à améliorer l’humeur non seulement des actions, mais surtout des métaux précieux, qui ont augmenté de 13,1 % au 4e trimestre. 

Sur le marché des titres à revenu fixe, le rendement américain à 10 ans a augmenté de 12 points de base au 4e trimestre, et le swap d'inflation américain à 10 ans a également augmenté de 12 points de base. Le rendement réel est donc resté inchangé. La courbe des rendements mesurée par l'écart entre le taux à 5 ans et le taux à 30 ans a augmenté de 17 points de base, mais est restée dans la zone négative, ce qui suggère que le marché s’attend à un ralentissement de la croissance alors que la Fed maintient son taux directeur rigoureux.

Le supercycle des matières premières va-t-il se poursuivre ?

Du côté des actions, deux thèmes se sont distingués l’année dernière, nos paniers de matières premières et de défense ayant gagné respectivement 24,4 % et 22,3 %. Les prix des matières premières ont été élevés, et l’invasion de l’Ukraine par la Russie a entraîné une forte augmentation de la demande d’équipements militaires. L’UE a déclaré qu’elle allait doubler ses dépenses militaires dans les années à venir afin d’atténuer la menace accrue que fait peser la Russie. Les paniers thématiques liés à l’énergie, tels que l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables, ont également connu une année relativement bonne, la hausse des prix de l’électricité ayant entraîné une augmentation de la rentabilité de la production d’énergie. En ce début d’année, la grande question est de savoir si les investisseurs vont se positionner sur de nouveaux thèmes d’actions ou s’ils vont poursuivre ce qui a fonctionné en 2022.

FR-Market-update-January-2023-3

Actualité des marchés en temps réel


Clause de non-responsabilité

Cette publication a été élaborée exclusivement à des fins publicitaires par Saxo Bank A/S, établissement de crédit de droit danois, agréé et supervisé par l’Autorité de Supervision Danoise.

Cette publication ne doit en aucun cas être considérée comme une recommandation d’acheter ou de vendre un ou plusieurs instruments financiers, ou comme la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière. En conséquence, celle-ci n’a pas été élaborée conformément aux dispositions légales arrêtées pour promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et sa diffusion n’a été soumise à aucune interdiction prohibant l’exécution de transactions personnelles avant sa publication. 

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Aucun conflit d’intérêt pouvant affecter l’objectivité des analyses diffusées n’a par ailleurs été recensé. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur). 

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette publication ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Les éventuelles performances passées mentionnées dans cette publication ne sont pas constantes et ne préjugent pas des performances futures. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.   

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.