gi149260741clientservice1600x900 1 1 gi149260741clientservice1600x900 1 1 gi149260741clientservice1600x900 1 1

Nous l’avons échappé belle

Macro
CD
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macroéconomique

Les indices étaient mitigés hier à la suite de la décision inattendue de l’Opep+ de réduire sa production. Rappelons que les membres de l’Opep et leurs alliés ont décidé de réduire la production d’un million de barils par jour, s’ajoutant à la réduction de 2 millions de barils décidée en octobre dernier. Les pays producteurs anticipent probablement un ralentissement de l’économie et donc de la demande. Cette décision a ravivé les craintes d’une nouvelle accélération de l’inflation et d’un maintien plus long par les banques centrales du cycle de resserrement des taux. Après les inquiétudes liées à l'inflation, les inquiétudes liées à la croissance touchent également les marchés avec un rapport ISM manufacturier américain en forte baisse hier.

  • L’enquête mensuelle de l’Institut for Supply Management (ISM) publiée hier a montré que l’activité manufacturière aux Etats-Unis est toujours en contraction pour le cinquième mois consécutif. L’indice ISM a en effet reculé en mars pour le 5ème mois consécutif à 46.3 contre 47.3 attendu et 47.7 en mars. Les données suggèrent que la hausse des taux d’intérêt et le resserrement des conditions d’emprunt résultants de la politique monétaire de la FED afin de lutter contre l’inflation ont permis de faire ralentir la demande. 

  • Si le Credit Suisse Group AG n'avait pas été vendu à UBS Group AG, il aurait fait faillite le jour suivant, ce qui aurait provoqué une crise financière mondiale, selon Martin Schlegel, vice-président de la Banque nationale suisse. Si le rachat sous l'égide du gouvernement n'avait pas eu lieu, il est "très, très probable qu'une crise financière se serait produite en Suisse et dans le monde entier", a déclaré M. Schlegel.

  • Bullard, le membre le plus hawkish de la Fed, était sur Bloomberg TV hier, où il a continué à souligner que le stress financier reste sous contrôle et que l'inflation demeure un problème. Il a déclaré que les fluctuations du pétrole pourraient "rendre notre travail un peu plus difficile", mais que la question de savoir si elles ont un impact durable est "ouverte", et il continue de soutenir l'argument en faveur de taux terminaux supérieurs à 5 %. Un autre membre, M. Cook, a déclaré que la désinflation était en cours, mais qu'il fallait aller plus loin, car la robustesse du marché de l'emploi continue de contribuer aux pressions sur les prix.

    Pas d'annonce majeure.
    Les résultats de BOE Technology.

Actualité des marchés en temps réel


Clause de non-responsabilité

Cette publication a été élaborée exclusivement à des fins publicitaires par Saxo Bank A/S, établissement de crédit de droit danois, agréé et supervisé par l’Autorité de Supervision Danoise.

Cette publication ne doit en aucun cas être considérée comme une recommandation d’acheter ou de vendre un ou plusieurs instruments financiers, ou comme la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière. En conséquence, celle-ci n’a pas été élaborée conformément aux dispositions légales arrêtées pour promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et sa diffusion n’a été soumise à aucune interdiction prohibant l’exécution de transactions personnelles avant sa publication. 

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Aucun conflit d’intérêt pouvant affecter l’objectivité des analyses diffusées n’a par ailleurs été recensé. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur). 

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette publication ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Les éventuelles performances passées mentionnées dans cette publication ne sont pas constantes et ne préjugent pas des performances futures. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.   

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.