gid1166593774_plants_1280x720 1 gid1166593774_plants_1280x720 1 gid1166593774_plants_1280x720 1

Niveau de stress : au plus bas

Macro
CD
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macroéconomique

Hier, c’était une demi-journée de trading aux Etats-Unis donc sans surprise les volumes étaient bas. Ce sera encore pire aujourd’hui. Il n’y a rien à faire, à part tenter de saisir les mouvements techniques. Le niveau de stress de marché (qui peut être calculé en utilisant le VIX pour les actions) reste très bas. Nous sommes proche de nouveau d’un niveau de complaisance. Par nature, c’est une zone un peu à risque. Par conséquent, pas de précipitation pour ceux qui veulent acheter. Les anomalies de marché perdurent également. Seules 10 actions ont représenté le gros de l’appréciation de l’indice américain S&P 500 cette année (environ 32% de la performance). La situation est assez similaire à la Bourse de Paris avec une forte domination des valeurs du luxe. Pour être franc, ces déséquilibres peuvent subsister longtemps avant qu’ils ne se résorbent (sagement ou violemment). Cela ne veut pas dire qu’il faut rester à l’écart du marché. En revanche, cela signifie qu’il faut avoir conscience des risques éventuels d’une telle configuration (et chercher à diversifier son exposition au maximum). A court terme, nous doutons qu’il y ait beaucoup d’activité sur les places boursières. Il faudra attendre le début de la saison des résultats dans environ deux semaines et les banques centrales à la fin du mois pour qu’il y ait un peu de mouvements. Ensuite, ce sera le calme plat en août (à condition qu’il n’y ait pas de remous sur les taux de change, en particulier le yuan chinois et le yen japonais).

  • Les marchés financiers ne pardonnent pas aux banques centrales qui tardent à agir pour lutter contre l’inflation. Résultat : un nouveau plus bas pour la couronne suédoise (SEK) a été atteint face à l’euro la semaine dernière. La paire EUR/SEK évolue autour de 11,80 actuellement. Notre objectif à 12,00 reste inchangé. En outre, la semaine passée, les banques publiques chinoises sont intervenues sur le marché pour vendre des dollars afin de limiter la dépréciation du yuan face au billet vert. Pour l’instant, cela n’a pas d’effet sur la paire EUR/CNH qui reste orientée nettement à la hausse. Mais la volatilité du CNH pourrait s’accentuer à court terme.
  • C’est un peu passé sous les radars. En Chine, la sécheresse est le problème numéro un en ce moment. Le Nord-Est du pays connaît sa plus intense vague de chaleur de son histoire. La semaine dernière, Pékin et Tianjin (septième plus grande ville du pays) ont connu trois jours consécutifs avec des températures supérieures à 40 degrés – une première historique. Dans les plaines de Mongolie, la température est au-dessus de 38 degrés. Selon les prévisions météorologiques, le pire reste à venir dans les semaines à venir. Cela s’annonce mal pour les récoltes de maïs (le pays est le deuxième producteur mondial derrière les Etats-Unis) car la vague de chaleur touche exactement la zone de production. Il faut s’attendre à des récoltes en forte baisse. Mais il est trop tôt pour faire un premier bilan.
  • Contexte difficile pour les métaux, en particulier pour le cuivre. En cause : la mauvaise dynamique chinoise et les fonds spéculatifs qui se positionnent à la baisse. La semaine passée, le cuivre a plongé sous sa moyenne mobile à 200 jours (sous 3825 dollars). C’est un signal technique important à surveiller. Les prochains seuils à prendre en compte : 3755 dollars et 3700 dollars. Ce n’est guère mieux pour l’or qui a atteint un point bas de trois semaines il y a quelques séances de cela. Le marché s’interroge sérieusement sur l’éventualité d’une récession aux Etats-Unis ce qui réduit évidemment l’attrait pour l’or (confiance du consommateur américain à un point haut depuis 2022, hausse des prix immobiliers pour le troisième mois consécutif…).

 

Rien à l’agenda économique. C’est un jour férié aux Etats-Unis (4 juillet) ce qui signifie que les volumes vont être anémiques toute la journée. Pareil du côté des entreprises. La saison des résultats commence dans environ deux semaines avec les valeurs bancaires américaines.

Clause de non-responsabilité

Cette publication a été élaborée exclusivement à des fins publicitaires par Saxo Bank A/S, établissement de crédit de droit danois, agréé et supervisé par l’Autorité de Supervision Danoise.

Cette publication ne doit en aucun cas être considérée comme une recommandation d’acheter ou de vendre un ou plusieurs instruments financiers, ou comme la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière. En conséquence, celle-ci n’a pas été élaborée conformément aux dispositions légales arrêtées pour promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et sa diffusion n’a été soumise à aucune interdiction prohibant l’exécution de transactions personnelles avant sa publication. 

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Aucun conflit d’intérêt pouvant affecter l’objectivité des analyses diffusées n’a par ailleurs été recensé. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur). 

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette publication ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Les éventuelles performances passées mentionnées dans cette publication ne sont pas constantes et ne préjugent pas des performances futures. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.   

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.