Aperçu du marché mondial : Europe - 7 juin 2024 Aperçu du marché mondial : Europe - 7 juin 2024 Aperçu du marché mondial : Europe - 7 juin 2024

Aperçu du marché mondial : Europe - 7 juin 2024

Macro 3 minutes to read
Saxo Strategy Team

Points clés :

  • Actions : Les actions chinoises sont orientées à la baisse en raison de la faiblesse des chiffres d'importation.
  • Devises : L'euro reste stable après la réduction hésitante de la BCE
  • Contrat à terme de marchandises : Semaine de rebond menée par les plastiques et les métaux
  • Revenu fixe : Les données américaines soutiennent la baisse hebdomadaire des rendements
  • Données économiques : Rapport sur l'emploi aux Etats-Unis pour le mois de mai

Le Saxo Quick Take est un postion à découvert, une opinion distillée sur les marchés financiers avec des références aux actualités et événements clés.

Actions : Les actions japonaises et chinoises ont baissé de 0,2 % et 0,7 % lors de la session asiatique, les chiffres des importations chinoises pour le mois de mai ayant été inférieurs aux prévisions, ce qui ne laisse pas présager une reprise de la croissance chinoise. Les actions Contrat à terme indiquent une ouverture plate en Europe. La BCE a procédé hier à une baisse de taux bien anticipée, sans signes clairs quant à la prochaine baisse de taux. La banque centrale a même légèrement revu à la hausse ses projections officielles en matière d'inflation. Il s'agissait d'une BCE qui s'était convaincue de réduire ses taux et qui, au moment de la décision sur les taux, a pu constater que l'économie européenne était en train de rebondir. Néanmoins, le marché ne croit manifestement pas à l'histoire du rebond en Europe et s'attend à ce que la BCE procède à une nouvelle réduction en octobre. Le marché est divisé en deux pour ce qui est de l'abaissement du taux d'intérêt de la Fed, soit lors de la réunion de septembre, soit lors de celle de novembre. Les actions de DocuSign étaient en baisse de 7 % dans les échanges prolongés malgré un résultat supérieur aux attentes et des perspectives de chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre supérieures aux estimations. L'événement clé d'aujourd'hui est la publication des chiffres de l'emploi non agricole aux États-Unis, qui devrait montrer que l'économie américaine se maintient à des niveaux légèrement inférieurs à la croissance tendancielle.

Devises : Le dollar se dirige vers un troisième gain hebdomadaire, bien que très faible, avec une perte post-électorale de 5,4 % pour le MXN, après que les législateurs mexicains aient tiré la sonnette d'alarme sur les réformes, ce qui pourrait effrayer les opérations de portage et fournir un plancher supplémentaire aux devises à faible rendement. La plupart des autres devises, à l'exception du CAD, sont en hausse sur la semaine, tirées par le CHF, le KRW et le JPY. L'USDJPY a oscillé autour de 156 tandis que l'USDCHF a jeté un coup d'œil en dessous de 0,89 tandis que l'EURUSD a été agité par la décision de la BCE mais est resté en dessous de 1,09 tandis que l'EURGBP s'est éloigné du support clé de 0,8500.

volatilité: Le Bloomberg Commodity index se dirige vers son premier gain hebdomadaire en trois semaines, les pertes continues dans les céréales, plus particulièrement le blé, et les métaux industriels étant compensées par des gains dans les autres secteurs, notamment les produits alimentaires qui ont connu de fortes hausses dans le sucre et le café, ainsi que les métaux précédents où l'or et l'argent se sont tous deux redressés après la dernière correction, soutenus par des rendements obligataires plus faibles et un appétit continu de la part des investisseurs qui achètent sur le marché du repli. L'attention se tourne maintenant vers le rapport sur l'emploi américain de vendredi pour obtenir des indices sur la trajectoire des taux du Réserve Fédérale. Le pétrole brut est en baisse sur la semaine, bien qu'il ait rebondi jeudi après que les membres de l'OPEP+, dont l'Arabie saoudite, ont souligné que le groupe était prêt à répondre aux fluctuations du marché par des ajustements de l'offre. Elle confirme qu'il existe toujours une « ligne dans le sable » en dessous du marché, probablement autour de USD 75 en Brent et que l'augmentation de la production annoncée à partir d'octobre dépendra des conditions du marché à ce moment-là.

Revenu fixe : Les participants au marché ont augmenté leurs paris sur les réductions contrat à terme de marchandises au cours de la semaine dernière, encouragés par une série de chiffres économiques américains inférieurs aux postion à découvert attentes, le récent assouplissement de la politique de la Banque du Canada et l'anticipation d'une réduction des taux de la Banque centrale européenne (BCE), un mouvement qui s'est concrétisé jeudi. Les rendements du Trésor américain à 10 ans ont oscillé autour de 4,29 %, les marchés des swaps tenant de plus en plus compte d'une réduction des taux de la Fed à partir de novembre et d'une autre probable en décembre. En revanche, les rendements des obligations allemandes à 10 ans bons du trésor Allemand/Bunds ont augmenté de quatre points de base, la BCE ayant revu à la hausse ses projections d'inflation et les responsables politiques ayant largement écarté la possibilité d'une nouvelle réduction en juillet. Christine Lagarde, présidente de la BCE, a souligné qu'en dépit de perspectives d'inflation nettement plus favorables, la banque centrale a l'intention de maintenir des taux directeurs « suffisamment restrictifs » aussi longtemps que nécessaire. En Asie, plus de la moitié des analystes qui suivent la Banque du Japon s'attendent à une réduction des achats d'obligations d'État de la banque centrale lors de la prochaine réunion, et un nombre croissant d'entre eux prévoient également une augmentation potentielle en juillet.

Technique analyse Faits marquants: S&P500 potentiel de hausse jusqu'à 5,50. Nasdaq 100 potentiel à 19.500. EURUSD a clôturé au-dessus de 1.0885 et devrait maintenant atteindre 1.0980. GBPUSD au-dessus de 1.28 potentiel à 1.29. USDJPY correction en cours avec un support à 155.47 et 154.09. EURJPY range bound 170.90-168.25, breakout needed for direction. AUDJPY support clé à 102.80. GBPJPY support à 197.20, résistance à 200.65. USDCAD résistance clé à 1.3745, si elle est cassée tendance haussière probable jusqu'à 1.39 résistance cassée à 0.6650 potentiel de hausse jusqu'à 0.6750. USDCHF support clé à 0,8880. EURCHF support clé à 0,9675. Or au-dessus de la résistance à 2 365Si l'on dépasse 2 385, on peut s'attendre à un mouvement haussier vers 2 420, le support clé se situant à 2 314. L'argent rebondit fortement au-dessus de la résistance à 30, et pourrait reprendre sa tendance haussière. US Rendement à 10 ans en dessous du support clé de 4,30, va-t-il tomber à 4,18 ?

volatilité: US volatilité, mesurée par le VIX , a peu varié jeudi, terminant à $12.58 (-0,05 | -0,40 %). Les marchés américains ont reflété un calme similaire, avec des mouvements minimes après le rallye impressionnant de la veille. Cependant, les indicateurs VIX à plus court terme sont différents, suggérant une position longue imminente. Le VIX1D, qui mesure les volatilité attendus le lendemain, a bondi à $13.34 (+3,87 | +40,87 %). Ce pic dans les volatilité immédiatement attendus est largement attribué à la publication anticipée des données Non-Farm Payrolls plus tard dans la journée, une mesure clé pour les décisions de réduction taux d'intérêt à venir. Avec seulement quelques rapports sur les bénéfices pour la semaine prochaine et aucun aujourd'hui, le marché volatilité se concentrera probablement entièrement sur les chiffres économiques. VIX Contrat à terme s'est déplacé latéralement au cours de la séance de la nuit et est actuellement à 13.220 (-0.035 | -0,27 %). Pendant ce temps, S&P 500 et Nasdaq 100 Contrat à terme ont connu une légère hausse durant la nuit, à 5369,50 (+5,50 | +0,10 %) et 19091.25 (+31,00 | +0,16 %) respectivement. Jeudi, top 10 des options action les plus échangées, dans l'ordre : Nvidia, Tesla, GameStop, Bank of America, AMC Entertainment, Advanced Micro Devices, Palantir Technologies, Apple, Amazon et Robinhood.

Macro: Comme prévu, la BCE a abaissé ses taux de 25 points de base, ramenant le taux de dépôt à 3,75 %. Bien que cette décision ait été bien préparée, elle s'accompagne de prévisions de croissance et d'inflation plus élevées, ce qui continue à soulever la question de savoir s'il ne s'agit pas d'une erreur de politique. La BCE a toutefois indiqué que son approche dépendrait désormais des données, ne s'engageant pas pour l'instant à procéder à de nouvelles baisses de taux. Les demandes d'allocations de chômage aux États-Unis ont augmenté à 229 000 par rapport aux 220 000 demandes révisées à la hausse pour la semaine précédente, dépassant à nouveau les attentes. L'augmentation des demandes hebdomadaires est cohérente avec la faiblesse du marché du travail observée récemment, bien qu'il n'y ait pas encore lieu de s'inquiéter outre mesure, mais beaucoup s'attendent à ce que les chiffres des demandes augmentent tout au long de l'été. NFP preview: Le prochain point clé aujourd'hui sera les chiffres de l'emploi non agricole. Les résultats d'avril ont montré un refroidissement progressif des conditions du marché du travail, et plusieurs indicateurs du marché du travail ont montré un léger ralentissement le mois dernier, ce qui pourrait se refléter dans les résultats des PFN de mai. Le consensus s'attend à ce que le nombre total d'emplois ait augmenté de 180 000 en mai, soit un peu plus que les 175 000 d'avril, avec un taux de chômage stable à 3,9 %, le niveau le plus élevé depuis le début de l'année 2022. La réaction du marché aux données sur l'emploi pourrait être mesurée, en particulier si l'impression est chaude, étant donné qu'elle pourrait ne pas être suffisante pour rendre la Fed hawkish. Si la croissance de l'emploi est plus faible que prévu, les marchés pourraient tenter d'anticiper une baisse des taux de la Fed, ce qui pourrait alimenter la prise de risque et entraîner une hausse des actions et une baisse du dollar américain, position longue tant que les inquiétudes concernant la croissance ne l'emportent pas sur l'idée d'une baisse des taux. Les exportations chinoises ont augmenté plus que prévu en mai, soulignant la dépendance du pays à l'égard des exportations pour compenser la faiblesse des dépenses de consommation à l'intérieur du pays. Les exportations ont augmenté de 7,6 % en dollars par rapport à l'année précédente, tandis que les importations ont augmenté de 1,8 %, ce qui s'est traduit par un excédent commercial de près de $83 milliards pour le mois. Les économistes avaient prévu que les exportations augmenteraient de 5,7 % et les importations de 4,3 %.

Dans l'actualité: Les réticences de Lagarde laissent les marchés dans l'expectative quant à la prochaine action de la BCE (Bloomberg), Les dépenses de consommation au Japon augmentent en avril pour la première fois en 14 mois (Investing), Selon Andy Constan de Damped Spring (CNBC), Les actions européennes commencent à surpasser les actions américaines, Katie Stockton de Fairlead Strategies (CNBC), GameStop bondit de près de 50 % alors que « Roaring Kitty » tease livestream (Yahoo), Le pétrole poursuit sa reprise alors que les craintes d'une réduction de l'OPEP s'apaisent (Barron's), Les exportations chinoises augmentent solidement, mais le ralentissement des importations tempère les perspectives (Reuters), Les médicaments pour la perte de poids Wegovy et Mounjaro pourraient donner naissance à une multitude de nouvelles lignes de produits (CNBC),

Événements macro (heures en GMT) :  Production industrielle allemande (avril) exp 0,2 % vs -0,4 % MoM avant (0600), Mexique IPC (mai) exp 4,82 % vs 4,65 % avant (1200), US nonfarm payrolls (mai) exp. 180k contre 175k précédemment (1230). Intervenants des banques centrales : Nagel et Simkus de la BCE (0800), Holzman et Schnabel (0800) et Lagarde (1415), Cook de la Fed (1600). Rapports hebdomadaires COT de la CFTC et de ICE Europe Exchange (2000)

Événements relatifs aux résultats : Pas de publication de résultats importants aujourd'hui.

Pour connaître tous les événements liés à la macroéconomie, aux bénéfices et aux dividendes, consultez le calendrier de Saxo .

Clause de non-responsabilité

Cette publication a été élaborée exclusivement à des fins publicitaires par Saxo Bank A/S, établissement de crédit de droit danois, agréé et supervisé par l’Autorité de Supervision Danoise.

Cette publication ne doit en aucun cas être considérée comme une recommandation d’acheter ou de vendre un ou plusieurs instruments financiers, ou comme la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière. En conséquence, celle-ci n’a pas été élaborée conformément aux dispositions légales arrêtées pour promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et sa diffusion n’a été soumise à aucune interdiction prohibant l’exécution de transactions personnelles avant sa publication. 

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Aucun conflit d’intérêt pouvant affecter l’objectivité des analyses diffusées n’a par ailleurs été recensé. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur). 

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette publication ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Les éventuelles performances passées mentionnées dans cette publication ne sont pas constantes et ne préjugent pas des performances futures. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.   

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.