Et Et Et

Et si ?

Macro
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macro-économique

La dégradation économique à l’œuvre est beaucoup plus accentuée que prévu. En zone euro, les revenus réels devraient diminuer d’environ 2% au premier semestre, selon nos estimations. C’est massif. Les capitaux devraient quitter la zone euro pour se réfugier sous des cieux plus cléments (dit autrement, le marché américain). Il est donc vraisemblable que la hausse du dollar américain, qui est un mouvement de fond, perdure. Comme à chaque fois lorsqu’il y a des remous économiques (même lorsqu’ils concernent toute la planète d’ailleurs), la zone euro est plus pénalisée que la zone Etats-Unis.  

  • La situation en Chine continue de se dégrader. Les mesures de lutte contre la Covid (qui sont difficilement compréhensibles par nous, Européens) font craindre le risque d’une forte baisse de l’activité économique. S’ajoute à cela la possibilité que plusieurs secteurs stratégiques soient mis en difficulté dans la foulée. En début de semaine, la banque centrale chinoise a tenu une réunion avec les principales banques du pays et les promoteurs immobiliers afin de discuter des risques de chute du marché. Rien n’a filtré des échanges. Toutefois, on peut parier que la croissance chinoise ne sera pas aussi abondante que celle anticipée par le gouvernement (autour de 5%-5.5%). Chez Saxo Banque, nous nous attendons à une croissance du PIB en annuel de l’ordre de 3%. Nous avons aussi révisé drastiquement à la baisse notre prévision de croissance pour la zone euro, à 2.2% cette année. Sachant que l’acquis de croissance est de 1,9%, l’activité économique devrait donc être quasiment atone dans les mois et trimestres à venir. Le risque de récession en zone euro augmente également. Mais ce n’est pas notre scénario de base, pour le moment.
  • La saison des OPA n’est pas terminée à la Bourse de Paris. Generix Group (qui évolue dans le secteur des éditeurs de logiciels) est en négociations exclusives avec le fonds Montefiore (un investisseur de référence dans le secteur des PME de services). Le prix a été fixé à 9,50 euros par action – soit une prime de 33,8%. Generix Group est une small cap (valorisation de 161 millions d’euros) qui a connu un parcours boursier honorable (+234% en cinq ans, par exemple). On évoque également dans les salles de marché la possibilité d’une OPA sur Ubisoft (valorisation de 5,2 milliards d’euros) . Plusieurs grands groupes de capital-investissement aux Etats-Unis seraient intéressés. Il est évident que les OPA vont continuer du fait de la baisse généralisée des valorisations. C’est le bon moment pour faire ses emplettes.
  • Harris Interactive a publié un premier sondage portant sur les résultats potentiels des élections législatives. Contrairement aux craintes exprimées par certains investisseurs étrangers, il semble évident que le président Emmanuel Macron disposera d’une majorité solide à l’issue du prochain scrutin pour mener à bien son programme économique. Parmi les premières réformes : le report de l’âge de départ légal à la retraite de 62 ans à 64 ans en 2027-2028 (contre 65 ans dans un projet initial). La méthode va changer : les partenaires sociaux (organisations patronales et syndicats) devraient être sollicités cet automne pour plancher sur la réforme. Nous doutons que cela aboutisse à un compromis, toutefois. Le risque est élevé que de nouvelles manifestations massives (rappelant les Gilets Jaunes) frappe la France après la pause estivale.

Les résultats d’entreprises sont nombreux aujourd’hui : LONGi Green Energy (développeur de projets d’énergie solaire), Teck Resources (entreprise minière), DSV (logistique), Novozymes (biotech), Kone (ascenseurs), Dassault Systemes, STMicroelectronics, Deutsche Bank, BYD (batteries automobiles), China Shenhua Energy, China Petroleum & Chemical, UniCredit, Keyence (équipements industriels), GlaxoSmithKline, Lloyds Banking Group, Yara International (chimie), Assa Abloy (systèmes de sécurité), SEB, Credit Suisse, Meta, Qualcomm, Amgen (biotechnologies médicales), Boeing, PayPal, ServiceNow (cloud computing), Ford et Southern Copper (société minière).

Aucune statistique majeure aujourd’hui. La présidente de la Banque Centrale Européenne, Christine Lagarde, doit s’exprimer à trois reprises à Hambourg (à la mairie, au port et à l’occasion d’une cérémonie récompensant les 100 femmes qui comptent dans les milieux d’affaires en Allemagne). Nous n’attendons pas à ce que la politique monétaire soit abordée en détail. 

Clause de non-responsabilité

Les informations présentées ci-dessus sont publiées exclusivement à des fins publicitaires et ne sauraient en aucun cas constituer un conseil en investissement, une recommandation d’acheter ou de vendre une devise, un produit ou un instrument financier, ni la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière.

Ces informations ont été élaborées par Saxo Bank A/S et diffusées par Saxo Banque. Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à leur élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à leur sélection. Celles-ci ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur).

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette présentation ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.

Soyez conscient(e) des risques.
Toute opération de trading comporte des risques de perte en capital. En savoir plus. Pour vous aider à mieux comprendre les risques encourus, nous avons rassemblé une série de Documents d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) mettant en évidence les risques et les avantages liés à chaque produit. D'autres Documents d’Information Clé pour l’Investisseur sont disponibles sur notre plateforme de trading. En savoir plus.

Les instruments financiers sur marge présentent, en raison de leur effet de levier, un fort caractère spéculatif et peuvent vous exposer à des risques de pertes supérieures au montant investi. Ils nécessitent un bon niveau de connaissances et d'expérience en matière financière. Nous vous recommandons de lire notre avertissement sur les risques, de suivre nos formations et de vous assurer que la réalisation d'investissements à partir des instruments financiers proposés par Saxo Banque est adaptée à votre situation et à vos objectifs financiers. Ces produits sont destinés à une clientèle avisée pouvant surveiller ses positions de manière quotidienne, voire plusieurs fois par jour, et ayant les moyens financiers de supporter un tel risque.

Les informations présentées dans le site www.home.saxo/fr vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constitue ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doit en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.

Saxo Banque| Succursale française de Binckbank N.V.,société anonyme de droit néerlandais, au capital social de 10 000 005 euros | RCS de Paris 495 193 849 | Contrôlée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et par l’Autorité des Marchés Financiers | 10,rue de la Paix | 75002 PARIS | Téléphone + 33 (0)1 78 94 56 40

Les informations figurant sur ce site ne s'adressent pas aux résidents des États-Unis et de la Belgique et ne sont pas destinées à être diffusées ni à être utilisées par des personnes se trouvant dans un pays ou une juridiction où une telle distribution et utilisation seraient contraires à la loi ou à la règlementation locale.