gid1033407190_CoinStack_1280x720 1 (1) gid1033407190_CoinStack_1280x720 1 (1) gid1033407190_CoinStack_1280x720 1 (1)

C'est maintenant

Macro
CD
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macroéconomique

Le S&P500 et le Nasdaq 100 ont enregistré des gains modestes, avec une hausse de 0,7 % et 0,5 % respectivement, répartis entre les 11 secteurs du S&P. Le secteur de l'énergie a été le plus performant grâce à une hausse de 2,5 % du pétrole brut. Activision a bondi de 10 % à la suite d'une décision de justice autorisant Microsoft à procéder à l'acquisition du développeur de jeux. L'attention du jour se portera cependant sur l'inflation aux Etats-unis. Les prévisions indiquent un ralentissement à 3,1 % en glissement annuel par rapport aux 4,0 % de mai, mais une légère augmentation à 0,3 % en glissement mensuel par rapport à 0,1 %.

  • Microsoft a obtenu d'un tribunal l'autorisation de poursuivre son opération de rachat d'Activision Blizzard pour un montant de 69 milliards de dollars. La Commission fédérale du commerce des États-Unis a ainsi fait échec à la tentative de blocage de la plus grande opération jamais réalisée dans le secteur des jeux vidéo. La décision de la juge Jacqueline Scott Corley, à San Francisco, signifie que Microsoft peut conclure sa fusion avec Activision avant la date limite du 18 juillet partout, sauf au Royaume-Uni, qui a opposé son veto à l'opération en mai.  Microsoft a déclaré avoir conclu l'accord d'acquisition d'Activision afin d'ajouter les jeux mobiles, un domaine dans lequel il n'est pratiquement pas présent. Activision possède King, le fabricant de Candy Crush. Cette combinaison permettra à Microsoft de se hisser au troisième rang des entreprises mondiales de jeux vidéo, derrière le Chinois Tencent Holdings Ltd, l'éditeur de League of Legends, et le rival des consoles de jeux Sony.

  • Les salaires britanniques ont augmenté plus que prévu à un niveau qui, selon le gouverneur de la Banque d'Angleterre Andrew Bailey, alimente l'inflation et maintient la pression pour des taux d'intérêt plus élevés. La rémunération hebdomadaire moyenne hors primes s'est maintenue à 7,3 % au cours des trois mois se terminant en mai, après que les chiffres de la période se terminant en avril aient été révisés à la hausse, a déclaré mardi l'Office for National Statistics.

  • La banque centrale de Nouvelle-Zélande (RBNZ) tient une réunion aujourd'hui. Les acteurs du marché s'attendent à ce que la RBNZ ne change pas d'avis et laisse ses taux directeurs inchangés. En mai dernier, lorsque le comité de politique monétaire de la RBNZ s'est réuni et a relevé le taux directeur de 25 points de base pour le porter à 5,5 %, le résultat du vote a été de 5-2 avec deux voix dissidentes en faveur d'une pause. La communication ultérieure de la RBNZ indiquait un taux terminal de 5,5 %.

    L'IPC américain sera publié aujourd'hui à 14h30, le chiffre principal devrait chuter à 3,1 % en glissement annuel par rapport à 4,0 % en mai en raison d'effets de base, le pire de la flambée des prix de l'essence ayant eu lieu en juin de l'année dernière. L'inflation de base "hors alimentation et énergie" est attendue à +0,3 % MoM et +5,0 % en glissement annuel contre 5,3 % en glissement annuel en mai et un taux record de 6,6 % en septembre dernier. La série de données sur l'inflation PCE, privilégiée par la Fed, a montré une inflation de base un peu plus solide que cette série de données sur l'IPC du Bureau of Labor Statistics.

Clause de non-responsabilité

Cette publication a été élaborée exclusivement à des fins publicitaires par Saxo Bank A/S, établissement de crédit de droit danois, agréé et supervisé par l’Autorité de Supervision Danoise.

Cette publication ne doit en aucun cas être considérée comme une recommandation d’acheter ou de vendre un ou plusieurs instruments financiers, ou comme la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière. En conséquence, celle-ci n’a pas été élaborée conformément aux dispositions légales arrêtées pour promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et sa diffusion n’a été soumise à aucune interdiction prohibant l’exécution de transactions personnelles avant sa publication. 

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Aucun conflit d’intérêt pouvant affecter l’objectivité des analyses diffusées n’a par ailleurs été recensé. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur). 

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette publication ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Les éventuelles performances passées mentionnées dans cette publication ne sont pas constantes et ne préjugent pas des performances futures. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.   

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.