Ca commence Ca commence Ca commence

Ca commence

Macro
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macro-économique

Malgré les résultats décevants de la tech plombant quelque peu l’optimisme des investisseurs en début de journée, les indices ont toutefois repris leur hausse après la publication de la chute de 10.9% des ventes de logements neufs aux Etats-Unis en septembre. Comme souvent ces derniers mois, les mauvaises nouvelles sont interprétées positivement par le marché car c’est le signe que la politique monétaire agressive de la FED commence à porter ses fruits. Les T-bonds ont également poursuivi leur détente à 4.02% contre 4.11% mardi. Cependant c'est bien une amélioration notable au niveau de l'inflation qui pourra pousser les Banquiers centraux à marquer une pause, nous en sommes encore loin.


  • La banque du Canada a surpris hier en relevant ses taux directeurs de 0.50 point de base contre 0.75 anticipé. Cette hausse moins importante que prévue peut laisser penser que les craintes relatives aux conséquences économiques et financières d’un relèvement aussi agressif, commencent à peser dans les décisions de politique monétaire.

  • Après deux jours de suspension, le cours d’Orpea s’est effondré hier de plus de 33%. 
    Le nouveau PDG a annoncé avoir entamé une nouvelle procédure amiable de conciliation devant le tribunal de commerce de Nanterre, dans le cadre de la restructuration de sa dette.
    Mis en difficulté notamment par l’inflation, le groupe n’est plus en mesure de se conformer au précédent accord à l’amiable conclu avec ses banques.
  • Credit Suisse Group a dévoilé un plan stratégique qui prévoit une levée de fonds de plusieurs milliards de dollars, une scission de sa banque d'investissement et des milliers de suppressions d'emplois, dans le but de renouer avec la rentabilité. La banque basée à Zurich prévoit de lever 4 milliards de francs par le biais de deux augmentations de capital, y compris une émission de droits et la vente d'actions à des investisseurs dont la Saudi National Bank, selon un communiqué publié jeudi. L'entreprise va également démanteler la banque d'investissement, créant une activité distincte de conseil et de marchés de capitaux qui fera revivre la marque First Boston.
 

Il faudra suivre les résultats de ANZ, Anheuser-Busch InBev, Argenx, Shopify, Teck Resources, Neste, Kone, TotalEnergies, EDF, STMicroelectronics, PetroChina, China Life Insurance, CNOOC, Oriental Land, Shin-Etsu Chemical, Takeda Pharmaceuticals, Hoya, FANUC, Shell, Lloyds Banking Group, Universal Music Group, Repsol, Ferrovial, Hexagon, Evolution, Credit Suisse, Apple, Amazon, Mastercard, Merck & Co, McDonald’s, Linde, Intel, Honeywell, Caterpillar, Gilead Sciences, Pioneer Natural Resources
La décision de la BCE sur les taux à 14h15.

Aux USA, à 14h30 les premières estimations du PIB.
Clause de non-responsabilité

Les informations présentées ci-dessus sont publiées exclusivement à des fins publicitaires et ne sauraient en aucun cas constituer un conseil en investissement, une recommandation d’acheter ou de vendre une devise, un produit ou un instrument financier, ni la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière.

Ces informations ont été élaborées par Saxo Bank A/S et diffusées par Saxo Banque. Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à leur élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à leur sélection. Celles-ci ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur).

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette présentation ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.