Optimisme trompeur ? Optimisme trompeur ? Optimisme trompeur ?

Optimisme trompeur ?

Macro
CD
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macroéconomique

Les principaux indices ont fortement rebondi pour terminer la semaine dans un optimisme intéressant. Les investisseurs n'ont pas donné d'importance au discours hawkish des membres de la FED la semaine dernière. La question pour les opérateurs est de savoir à quel point le marché a correctement intégré dans les prix l'ampleur de la nouvelle politique monétaire restrictive et si la FED doit faire encore plus. A ce titre, les regards seront tournés vers les chiffres de l'inflation mardi à 14h30 aux USA. En excluant les éléments volatils que sont l'énergie et l'alimentation, l'indicateur core est attendu en légère progression. Cet indicateur d'inflation sera un élément important sinon essentiel afin de déterminer l'ampleur de la prochaine hausse des taux de l'institution fin septembre. Pour le moment, le marché s'attend à une troisième hausse importante de suite de 75 points de base. 


  • L'économie britannique a connu une croissance inférieure aux prévisions en juillet, la production industrielle et la construction s'étant contractées. L'expansion de 0,2 % fait suite à une baisse de 0,6 % en juin, lorsque le produit intérieur brut a été freiné par un jour férié supplémentaire pour marquer le jubilé de la reine Elizabeth II, a indiqué lundi l'Office for National Statistics. Le décès de la reine et un autre jour férié pour ses funérailles le 19 septembre pourraient suffire à faire basculer l'économie dans la récession au cours du trimestre actuel. Les consommateurs et les entreprises se débattent sous le poids de l'inflation galopante et des factures d'énergie, malgré le train de mesures de la Première ministre Liz Truss visant à geler toute nouvelle augmentation des coûts du gaz naturel et de l'électricité.

  • Le distributeur d'électricité français Électricité de Strasbourg SA a survendu de grandes quantités d'électricité en raison d'erreurs de trading en début de semaine, une erreur qui pourrait coûter à la société 60 millions d'euros. L'unité Energies Strasbourg a commis des erreurs de quantité sur des transactions mardi et mercredi portant sur 2,03 gigawatts et 5,75 gigawatts d'électricité, a déclaré la société dans un communiqué. Le Financial Times a fait état de l'erreur de transaction plus tôt dans la journée de dimanche, indiquant qu'elle avait incité le gestionnaire du réseau français à envoyer une alerte d'urgence à ses voisins, dont le Royaume-Uni et l'Espagne, leur demandant de se tenir prêts à aider en cas de pénurie. 

  • Après avoir interdit le blé au début de l'année, l'Inde a maintenant annoncé des restrictions sur les exportations de riz, aggravant ainsi les craintes d'une crise alimentaire mondiale. Selon Bloomberg, l'Inde a imposé un droit de 20 % sur les exportations de riz blanc et brun et a interdit les expéditions de riz brisé ; le riz étuvé et le riz basmati ont été exclus du droit à l'exportation et/ou des restrictions commerciales. Les nouvelles restrictions s'appliquent à environ 60 % des exportations de riz de l'Inde et entrent en vigueur vendredi.

Aucune statistique majeure aujourd’hui

Clause de non-responsabilité

Cette publication a été élaborée exclusivement à des fins publicitaires par Saxo Bank A/S, établissement de crédit de droit danois, agréé et supervisé par l’Autorité de Supervision Danoise.

Cette publication ne doit en aucun cas être considérée comme une recommandation d’acheter ou de vendre un ou plusieurs instruments financiers, ou comme la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière. En conséquence, celle-ci n’a pas été élaborée conformément aux dispositions légales arrêtées pour promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et sa diffusion n’a été soumise à aucune interdiction prohibant l’exécution de transactions personnelles avant sa publication. 

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Aucun conflit d’intérêt pouvant affecter l’objectivité des analyses diffusées n’a par ailleurs été recensé. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur). 

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette publication ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Les éventuelles performances passées mentionnées dans cette publication ne sont pas constantes et ne préjugent pas des performances futures. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.   

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.