Il Il Il

Il n'y a pas de risque "Le Pen" contrairement à 2017

Macro
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macro-économique

Résumé:  Entre la présidentielle et l’inflation, il est évident que le choix est vite fait. C’est l’inflation qui est le vrai sujet de préoccupation.


Les investisseurs ne prêtent pas beaucoup attention au déroulé de l’élection présidentielle française. En fin de semaine dernière, nous avions observé quelques signaux de tension sur certaines classes d’actifs. Mais ce fut éphémère. Les éléments les plus anxiogènes du programme économique de 2017 ont disparu du programme de 2022 de Marine Le Pen. Elle s’est normalisée. C’est pourquoi les investisseurs ne s’inquiètent pas vraiment de l’échéance électorale française. Entre la présidentielle et l’inflation, il est évident que le choix est vite fait. C’est l’inflation qui est le vrai sujet de préoccupation. A juste titre, selon nous. La publication de l’indice des prix à la consommation aux Etats-Unis aujourd’hui va être encore un difficile rappel que le pic d’inflation n’est pas passé. Cela pourrait créer quelques remous sur les valeurs technologiques américaines qui sont vulnérables à la remontée des taux. A plus long terme, nous restons convaincus que les grandes valeurs du Nasdaq restent d’intéressants investissements en bas de portefeuille (du fait de leur capacité d’innovation et de leur assise de marché, par exemple).

  • Il y avait peu de statistiques hier. La production industrielle britannique a augmenté de 1,6% en février sur un an contre un consensus à 2,1% et un chiffre précédent à 3,0%. En revanche, la production manufacturière a surpris à la hausse sur la même période, en progression de 3,6% sur un an contre une estimation attendue du consensus à 3,0%. La dynamique économique reste positive à court terme même si la progression fulgurante de l’inflation outre-Manche pose de sérieuses questions sur l’évolution de la croissance à moyen terme. Les six à douze prochains mois vont être probablement difficiles pour le pays.
  • La hausse des prix alimentaires continue. L’indice FAO du prix des produits alimentaires est passé de 140,7 à 159,3, ce qui équivaut à une augmentation de 33,6% en un an. Cela s’ajoute évidemment à la hausse des coûts des engrais et du transport international. La hausse devrait se poursuivre à moyen terme. C’est un sujet pour toutes les régions du monde mais plus particulièrement pour l’Asie où les produits alimentaires (ainsi que le pétrole) représentent une part importante de la pondération de l’indice des prix à la consommation. Cela va justifier de nouvelles mesures hawkish de la part des banques centrales dans les semaines à venir (notamment de la part de l’Autorité monétaire de Singapour et de la Banque de Réserve de Nouvelle-Zélande). L’ère des taux bas est définitivement terminée.
  • La politique zéro Covid en Chine est de plus en plus coûteuse. L’objectif de croissance économique à 5%-5,5% cette année ne sera pas atteint, selon nous. La ville de Shanghai a enregistré un nouveau record quotidien de cas de Covid hier. La mise en place des premières mesures de confinement le 28 mars dernier n’ont pas permis d’endiguer la propagation du virus, pour le moment. Un nouveau foyer de contaminations a aussi été découvert dans la région de Guangzhou (au nord de Hong Kong, population urbaine d’environ 18 millions d’habitants). Les écoles primaires et les collèges ont fermé dans la foulée (apprentissage en ligne). Mais d’autres mesures devraient être prises prochainement. La population accepte de moins en moins ces contraintes.

Aucun résultats d’entreprises aujourd’hui. En revanche, plusieurs valeurs importantes sont à l’agenda demain : Tesco, JPMorgan Chase & Co, Blackrock et Fastenal (fournitures industrielles).

L’inflation aux Etats-Unis au mois de mars est le principal point d’attention aujourd’hui. En février, l’indice des prix à la consommation (IPC) avait atteint un point haut de quarante ans à 7,9% sur un an. En mars, l’inflation est prévue à 8,4% sur un an. Ce nouveau record décennal devrait accentuer la pression sur les valeurs technologiques du Nasdaq (qui sont vulnérables à la remontée des taux, à court terme). Actuellement, le Nasdaq se trade avec un PER de 53. C’est très élevé.

Clause de non-responsabilité

Les informations présentées ci-dessus sont publiées exclusivement à des fins publicitaires et ne sauraient en aucun cas constituer un conseil en investissement, une recommandation d’acheter ou de vendre une devise, un produit ou un instrument financier, ni la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière.

Ces informations ont été élaborées par Saxo Bank A/S et diffusées par Saxo Banque. Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à leur élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à leur sélection. Celles-ci ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur).

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette présentation ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.

Soyez conscient(e) des risques.
Toute opération de trading comporte des risques de perte en capital. En savoir plus. Pour vous aider à mieux comprendre les risques encourus, nous avons rassemblé une série de Documents d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) mettant en évidence les risques et les avantages liés à chaque produit. D'autres Documents d’Information Clé pour l’Investisseur sont disponibles sur notre plateforme de trading. En savoir plus.

Les instruments financiers sur marge présentent, en raison de leur effet de levier, un fort caractère spéculatif et peuvent vous exposer à des risques de pertes supérieures au montant investi. Ils nécessitent un bon niveau de connaissances et d'expérience en matière financière. Nous vous recommandons de lire notre avertissement sur les risques, de suivre nos formations et de vous assurer que la réalisation d'investissements à partir des instruments financiers proposés par Saxo Banque est adaptée à votre situation et à vos objectifs financiers. Ces produits sont destinés à une clientèle avisée pouvant surveiller ses positions de manière quotidienne, voire plusieurs fois par jour, et ayant les moyens financiers de supporter un tel risque.

Les informations présentées dans le site www.home.saxo/fr vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constitue ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doit en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.

Saxo Banque| Succursale française de Binckbank N.V.,société anonyme de droit néerlandais, au capital social de 10 000 005 euros | RCS de Paris 495 193 849 | Contrôlée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et par l’Autorité des Marchés Financiers | 10,rue de la Paix | 75002 PARIS | Téléphone + 33 (0)1 78 94 56 40

Les informations figurant sur ce site ne s'adressent pas aux résidents des États-Unis et de la Belgique et ne sont pas destinées à être diffusées ni à être utilisées par des personnes se trouvant dans un pays ou une juridiction où une telle distribution et utilisation seraient contraires à la loi ou à la règlementation locale.