Du Du Du

Du sang

Macro
Christopher Dembik

Responsable de l'analyse macro-économique

On ne peut pas être surpris que les indices chutent étant donné l’accroissement des risques. Citons-en quelques-uns : inflation durable, tension sur la dette des émergents (nous en parlions vendredi dernier), récession (le risque s’accroît en particulier pour le Royaume-Uni), guerre des devises (le Japon s’inquiète de la baisse du yen) et enfin risque géopolitique. Il est donc normal qu’on assiste à une fuite des investisseurs. Selon les données fournies par Bank of America, les marchés actions ont connu la plus forte baisse de flux en hebdomadaire depuis le début d’année la semaine dernière. Ce n'est peut-être que le début. L’année 2022 devrait être une année de transition sur le plan économique. Soit nous parvenons à surmonter les nombreux défis qui apparaissent, soit nous allons droit vers une récession. Pour l’instant, la récession n’est clairement pas notre scénario de base. Mais le risque s’accroît rapidement dans certains pays.

  • Les statistiques étaient nombreuses lors de la séance de vendredi dernier. Les indicateurs britanniques renforcent le risque de récession outre-Manche. L’indice de confiance du consommateur GfK pour le mois d'avril s’est effondré à -38 contre une estimation à -33 et -31 en mars dernier. Les ventes au détail ont fortement chuté également (-1,4% en variation mensuelle). Elles restent toujours supérieures de 2,2% à leur niveau d’avant-pandémie. Mais la tendance n’est pas positive. Une hausse des taux par la Banque d’Angleterre de 50 points de base en mai (c’est le consensus du marché) nous paraît exclue, au regard de ces statistiques. Cela aurait pour conséquence de fragiliser encore plus l’activité économique britannique. En zone euro, les indicateurs PMI (estimation flash) étaient bien orientés, à la surprise générale. L’indicateur composite pour l’Union monétaire a augmenté à 55,8 en avril contre 54,9 en mars. La hausse a été essentiellement tirée par la bonne dynamique dans le secteur des services. La croissance dans le secteur manufacturier a en revanche chuté à un point bas de 22 mois à cause des pressions inflationnistes qui atteignent un niveau record. Les problématiques liées à l’Ukraine semblent peu influencer l’activité.
  • Le président de la Réserve Fédérale américaine, Jerome Powell, a clairement plaidé en faveur d’une hausse de 50 points de base du taux directeur à l’issue de la réunion du 4 mai prochain. C’est en ligne avec les attentes du marché. Certaines grandes banques anticipent même une accélération du rythme de normalisation avec deux hausses de taux de 75 points de base chacune en juin et en juillet (Nomura). Ce n’est pas un scénario farfelu étant donné la forte progression de l’inflation (qui pourrait atteindre 10 % d’ici au mois de juin), selon nous.
  • Les investisseurs anticipent le plus puissant cycle de durcissement monétaire aux Etats-Unis depuis quarante ans et, en même temps, les anticipations d’inflation continuent de grimper. Celles à cinq ans, qui sont observées de près, ont atteint leur plus haut niveau depuis 2014 vendredi dernier.

La saison des résultats continue avec Deutsche Boerse, Philips, Coca-Cola, Activision Blizzard (développeur et éditeur de jeux vidéo) et Cadence (informatique). Les pénuries de composants (métaux et puces, par exemple) restent le principal sujet d’attention ce trimestre. Cela risque d’empirer dans le cours de l’année.

L’indice IFO du climat des affaires est publié à 10h00 pour l’Allemagne. Le consensus prévoit une légère baisse en raison des perturbations occasionnées par la guerre en Ukraine, en particulier au niveau des chaînes d’approvisionnement (perspectives : 82,3 ; situation actuelle : 95,0). Les conséquences de cette publication sur les marchés boursiers devraient être marginales.

Clause de non-responsabilité

Les informations présentées ci-dessus sont publiées exclusivement à des fins publicitaires et ne sauraient en aucun cas constituer un conseil en investissement, une recommandation d’acheter ou de vendre une devise, un produit ou un instrument financier, ni la suggestion d’une stratégie d’investissement particulière.

Ces informations ont été élaborées par Saxo Bank A/S et diffusées par Saxo Banque. Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, Saxo Banque n'a participé en aucune manière à leur élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à leur sélection. Celles-ci ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. A ce titre, Saxo Banque ne fournit aucune garantie et décline toute responsabilité quant à l’exactitude, la justesse ou l’exhaustivité des présentes informations. Les opinions ou estimations qui pourraient y être exprimées sont celles de leurs auteurs et ne sauraient refléter les points de vue de Saxo Banque. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité de Saxo Banque. Tous les avis exprimés peuvent être modifiés sans préavis (ni préalable ni ultérieur).

En mettant à disposition ces informations, Saxo Banque n’a pas pris en considération les objectifs d’investissement, la situation financière ou les besoins d’un destinataire en particulier. De ce fait, aucune des informations contenues dans cette présentation ne doit être considérée comme une recommandation personnalisée d’investissement adressée à un destinataire en particulier. Saxo Banque décline toute responsabilité en cas de perte en trading subie par un destinataire et liée à une recommandation présumée.

La présente clause de non-responsabilité est soumise à la clause de non-responsabilité complète de Saxo Banque disponible à l’adresse https://www.home.saxo/fr-fr/legal/legal-notice/legal-notice.

Soyez conscient(e) des risques.
Toute opération de trading comporte des risques de perte en capital. En savoir plus. Pour vous aider à mieux comprendre les risques encourus, nous avons rassemblé une série de Documents d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) mettant en évidence les risques et les avantages liés à chaque produit. D'autres Documents d’Information Clé pour l’Investisseur sont disponibles sur notre plateforme de trading. En savoir plus.

Les instruments financiers sur marge présentent, en raison de leur effet de levier, un fort caractère spéculatif et peuvent vous exposer à des risques de pertes supérieures au montant investi. Ils nécessitent un bon niveau de connaissances et d'expérience en matière financière. Nous vous recommandons de lire notre avertissement sur les risques, de suivre nos formations et de vous assurer que la réalisation d'investissements à partir des instruments financiers proposés par Saxo Banque est adaptée à votre situation et à vos objectifs financiers. Ces produits sont destinés à une clientèle avisée pouvant surveiller ses positions de manière quotidienne, voire plusieurs fois par jour, et ayant les moyens financiers de supporter un tel risque.

Les informations présentées dans le site www.home.saxo/fr vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constitue ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doit en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.

Saxo Banque| Succursale française de Binckbank N.V.,société anonyme de droit néerlandais, au capital social de 10 000 005 euros | RCS de Paris 495 193 849 | Contrôlée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et par l’Autorité des Marchés Financiers | 10,rue de la Paix | 75002 PARIS | Téléphone + 33 (0)1 78 94 56 40

Les informations figurant sur ce site ne s'adressent pas aux résidents des États-Unis et de la Belgique et ne sont pas destinées à être diffusées ni à être utilisées par des personnes se trouvant dans un pays ou une juridiction où une telle distribution et utilisation seraient contraires à la loi ou à la règlementation locale.