Investir comme un coach de football Investir comme un coach de football Investir comme un coach de football

Investir comme un coach de football

Starten met beleggen
Hans Oudshoorn

Entraîneur d'investisseurs

Relevé:  Comment votre équipe de titres devient-elle un candidat au championnat ? Dans le domaine des investissements comme dans celui du sport, il faut investir du temps, du dévouement et de l'argent pour finir par en récolter les fruits. Et un peu de chance, bien sûr. Lisez tout à ce sujet ici.


Level: Starter


Il faut un peu de temps pour s'y habituer, le début d'un grand tournoi de football à la fin de l'année plutôt qu'en été. Puisque cette période de l'année est souvent l'occasion de regarder en arrière et de se projeter dans l'avenir, également en termes de gestion financière, vous pouvez profiter de la Coupe du monde pour jeter un "regard sportif" sur la structure de votre portefeuille. Après tout, le sport et l'investissement ont beaucoup en commun. L'investissement et le sport exigent tous deux que vous investissiez du temps, du dévouement et de l'argent pour finalement en récolter les fruits. Et, bien sûr, avoir un peu de chance.

Il existe d'ailleurs un autre parallèle. Lorsqu'il s'agit de constituer et de gérer un portefeuille d'investissement, il peut être utile de penser comme un coach, un coach de football, par exemple. Un coach n'envoie pas non plus dix gardiens de but et un attaquant sur le terrain, mais veille à ce que l'équipe soit équilibrée. Il en va de même pour les investissements. Il est important de réfléchir à la répartition optimale de vos actifs, que ce soit sur le terrain ou dans un portefeuille. Et lorsqu'il s'agit d'investir, cela peut représenter un véritable défi, car pour la plupart d'entre vous, la constitution et la gestion d'un portefeuille ne font pas partie de votre travail quotidien.

Répartition entre les catégories d'actifs

Un mélange approprié de joueurs

Pour commencer, par souci de simplicité, outre les liquidités, limitez-vous aux deux principales classes d'actifs, les actions et les obligations. Ensuite, la règle empirique suivante peut vous aider : investissez votre âge en pourcentage dans des obligations. Si vous avez 40 ans, investissez 40 % en obligations. Si vous conservez 5 % de liquidités, par exemple, il vous reste 55 % à investir dans des actions. N'oubliez pas qu'il s'agit d'une règle empirique et non d'une règle absolue. Bien entendu, la répartition finale entre les classes d'actifs dépend de votre profil de risque personnel.


L'investissement dans le cycle de vie

Garder un œil sur le chronomètre du match

En appliquant cette règle empirique, le risque du portefeuille se déplace, au fil du temps, des actions (risque plus élevé) vers les obligations (risque plus faible). En termes techniques, on parle également d'investissement basé sur le cycle de vie. Vous prenez de moins en moins de risques avec vos investissements à mesure que vous vous rapprochez de votre date cible. Par exemple, si vous souhaitez utiliser (le produit de) vos investissements pour rembourser le prêt hypothécaire, pour payer les frais de scolarité ou d'études de vos (petits)enfants ou pour couvrir les frais de subsistance pendant votre retraite. Dans la pratique, je constate que cette règle empirique permet non seulement aux investisseurs de prendre pied, mais aussi d'avoir l'esprit tranquille. Et c'est la tranquillité d'esprit qui profite souvent aux rendements à long terme.


Quelle forme d'analyse utilisez-vous ?

Analyse des joueurs

Une fois les grandes lignes d'une équipe équilibrée et les règles du jeu connues, comment choisir les bons joueurs ou les bons investissements ? Avant d'acheter une action ou une obligation, il est important de justifier sa décision par une certaine forme d'analyse. Les types les plus connus sont l'analyse fondamentale et l'analyse technique, appelées AF et AT en abrégé. L'analyse fondamentale consiste à rassembler des connaissances et à comprendre les secteurs d'activité et les entreprises individuelles. Elle répond à la question "Que dois-je acheter ?". Cette forme d'analyse, qui porte notamment sur la solvabilité (santé financière), la rentabilité (profitabilité), les perspectives de croissance et le niveau des dividendes, convient parfaitement à l'arrière-garde et au milieu de terrain. L'analyse technique - qui consiste à étudier les graphiques de prix ou à effectuer des calculs statistiques sur les prix - tourne autour de la question "quand dois-je acheter ou vendre ?" et est une question de timing. La nature plus volatile de l'avant-garde est mieux "abordée" avec l'analyse technique.

L'importance des dividendes et des coupons

Sélection de joueurs expérimentés et puissants

Si une société cotée en bourse réalise un bénéfice net, elle peut choisir de distribuer une partie de ce bénéfice net aux actionnaires. Une telle distribution de bénéfices s'appelle un dividende et a lieu au moins une fois par an. À long terme, le rendement total des actions (au sein du portefeuille ou d'un indice) est déterminé par les dividendes à hauteur de 85 %. Quoi qu'il en soit, une leçon importante à retenir est que l'investissement ne se limite certainement pas à la hausse des prix.

Par ailleurs, il en va de même pour les taux de coupon des obligations. Ces flux de trésorerie apportent également une contribution importante à long terme aux rendements totaux. L'effet est amplifié si les coupons sont réinvestis.


Qui joue où ?

Construire une équipe de champions efficace

Maintenant que nous connaissons les acteurs et leurs rôles, il est important de les mettre dans la bonne position pour marquer des points sur le marché financier. Un compte d'épargne, comme l'argent liquide, est "assis dans le banc de touche" et "se tient sur la cible" pour les sauvetages financiers lorsque votre voiture ou votre machine à laver tombe en panne. Une ligne avant les liquidités, nous trouvons les défenseurs : des obligations relativement sûres qui réduisent la volatilité de l'équipe des titres, mais apportent une contribution financière sous la forme de rendements généralement un peu plus faibles (mais plus stables).

Plus en avant, on trouve des milieux de terrain. Les milieux défensifs sont des titres à large spectre qui mettent l'accent sur les marques fortes ainsi que sur les dividendes (vous savez pourquoi). Ce sont les joueurs expérimentés de l'équipe, qui ont fait leurs preuves et sur lesquels vous pouvez compter en tant qu'entraîneur. Les milieux plus offensifs sont des investissements thématiques et sectoriels. Pensez aux joueurs dans les secteurs de croissance comme la cybersécurité et la robotisation, mais aussi à des thèmes comme la durabilité ou la rareté (comme l'eau). Il s'agit des "petits nouveaux" au sein du portefeuille qui ont encore un avenir devant eux, mais qui, en raison de leur expérience limitée et de leurs actions inattendues, représentent parfois un risque plus important au sein de l'équipe.

Les actions individuelles, vos joueurs vedettes personnels, sont les attaquants suspendus. Ceux-ci peuvent marquer un but (opportunité de rendements intéressants). Mais, quelle que soit la qualité de votre analyse, ils ont souvent un risque plus élevé de se blesser (plus de volatilité ; une chute brutale). Les options, les "attaquants centraux et les flankers", peuvent fournir des rendements supplémentaires si elles sont utilisées intelligemment. Par exemple, la vente d'options d'achat - sur une action individuelle ou un indice autour d'un niveau de résistance (c'est là que l'AT entre en jeu) - peut générer des revenus supplémentaires sur un portefeuille.

 
Suivi et repondération

Déployer des remplaçants en temps opportun

Ainsi, en répartissant les actifs à investir entre différentes classes d'actifs, vous pouvez adapter le portefeuille au niveau de risque que vous acceptez (votre profil de risque).

Quel que soit votre profil, vous serez confronté aux fluctuations des prix sur le marché boursier. Et les chutes - appelez ça des contre-objectifs - en font partie. Quelle que soit la qualité de la diversification, il n'est pas vrai qu'un portefeuille d'investissement "se porte toujours bien". Ce qui est vrai, c'est qu'un portefeuille offensif évolue davantage avec les marchés boursiers qu'un portefeuille défensif. Si vous commencez par un portefeuille offensif à la trentaine et que, au fil du temps, à mesure que votre horizon d'investissement se raccourcit, vous passez à un portefeuille neutre, puis défensif, vous éliminez le risque (actions). Comme vous avez toujours une exposition aux actions avec le profil défensif, vous restez partiellement sensible aux baisses de prix.

Sachez que si vous avez plus de 60 ans, mais que vous avez remboursé votre maison (dans une large mesure), que vous disposez toujours d'un bon revenu et que vous n'avez pas de tendance à dépenser sans compter, vous pourriez bien être un peu plus à risque avec un profil neutre ou même offensif si vous le souhaitez.

L'un des domaines d'intérêt est la repondération. Les portefeuilles ont souvent une position de départ pour les pondérations des différentes classes d'actifs, mais que se passe-t-il en cas de forte hausse des marchés d'actions ? Vous obtenez alors une croissance oblique : le poids des actions dans un portefeuille augmente alors (considérablement). Un peu n'est pas grave, mais si vous êtes un investisseur défensif et que la pondération des actions est passée, disons, de 30 à 50 %, il est logique de réduire une partie du risque lié aux actions et de répartir les actifs libérés sur les catégories dont la pondération a diminué (obligations). N'oubliez pas que même un entraîneur de football change parfois un ou plusieurs attaquants pour des défenseurs afin de faire franchir la ligne d'arrivée à une équipe. Jetez donc un coup d'œil à votre portefeuille au moins tous les trimestres pour voir comment se comportent les pondérations, faites des ajustements et modifiez-les si nécessaire.

Résumé

En résumé, il peut être judicieux de penser comme un entraîneur de football lors de la constitution et de la gestion d'un portefeuille. Car même en bourse, il faut occuper toutes les lignes pour marquer des points... et éventuellement devenir un champion. Lorsque vous sélectionnez des joueurs pour la ligne arrière et le milieu de terrain, utilisez l'analyse fondamentale ; pour l'attaquant, pensez à l'analyse technique. Ne sous-estimez pas l'importance des dividendes et des coupons, faites des échanges entre les deux si nécessaire en cas de fortes variations du cours des actions et réduisez l'exposition aux actions à mesure que votre horizon d'investissement se raccourcit.

Pour qui que vous soyez - l'équipe néerlandaise ou belge, les Orange ou les Diables Rouges c'est-à-dire - et quelle que soit votre position dans la course à ce tournoi de football, je vous souhaite en tout cas beaucoup de plaisir à regarder la Coupe du Monde de la FIFA et bien sûr à la foire !

 

Prêt à commencer?

L'ouverture d'un compte peut se faire entièrement en ligne en trois étapes simples.

Investir comporte des risques. Votre investissement peut perdre de la valeur.

Cet article ne constitue ni un conseil d’investissement ni une invitation à effectuer certains placements dans le chef de Saxo Bank. La rémunération de l'auteur de cet article n'est pas (ne sera pas) directement ou indirectement liée à ses recommandations ou opinions spécifiques. Bien que Saxo Bank apporte le plus grand soin à la compilation et à la mise à jour de ces pages, et utilise des sources considérées comme fiables, Saxo Bank ne peut garantir l'exactitude, l'exhaustivité et l'actualité des informations fournies. Avant d’effectuer un investissement, Saxo Bank contrôle si celui-ci vous convient sur la base de ce qu’elle sait de vos connaissances et de votre expérience relatives au produit de placement concerné. Saxo Bank vous avertira toujours s’il s’avère que vous ne disposez pas de connaissances et d’une expérience suffisantes ou si Saxo Bank n’a pas pu les évaluer. Saxo Bank est un nom commercial de BinckBank S.A.. Investir comporte des risques. La valeur de votre investissement peut diminuer. Pour en savoir plus sur les risques spécifiques aux produits, consultez les pages consacrées aux produits.

Saxo Bank
Succursale belge,
Italiëlei 124, boîte 101,
2000 Anvers
Belgique

En Belgique, Saxo Bank est le nom commercial de BinckBank N.V., une banque néerlandaise qui fait partie du groupe Saxo Bank.

Contacter Saxo Bank

Select region

Belgique
Belgique

En tant qu'institution financière, nous croyons qu'il est de notre responsabilité de veiller à ce que nos clients ne négocient que les produits d'investissement qui leur conviennent le mieux. Actuellement, nous sommes en train de réviser nos tests d'adéquation et nous avons décidé de restreindre temporairement la négociation de produits plus complexes. De plus amples informations sur les produits concernés et la durée de la restriction sont disponibles ici.