Revue des résultats : Apple, Amazon et Meta Revue des résultats : Apple, Amazon et Meta Revue des résultats : Apple, Amazon et Meta

Revue des résultats : Apple, Amazon et Meta

Actions 5 minutes de lecture
PG
Peter Garnry

Responsable de la stratégie des actions

Relevé:  Les géants de la technologie ont terminé l'année 2023 en force, confirmant une croissance et une rentabilité solides malgré quelques notes prudentes de la part d'Apple. Amazon a rebondi grâce à la réduction des coûts et au succès de l'informatique dématérialisée, tandis que Meta est apparu comme le grand gagnant avec de solides bénéfices, son tout premier dividende et des prévisions à la hausse. Dans l'ensemble, la technologie aborde l'année 2024 avec un élan et un accent sur la croissance durable, malgré les défis individuels.


Les entreprises technologiques quittent l'année 2023 en beauté

La semaine de résultats la plus importante étant presque terminée, nous pouvons définitivement conclure que les résultats du quatrième trimestre n'ont pas modifié l'image générale, à savoir que la croissance est bonne et que la rentabilité a augmenté. Si certaines entreprises technologiques ont déçu les investisseurs, comme Alphabet et Apple (nous y reviendrons plus loin), la vue d'ensemble des résultats des entreprises technologiques est que le travail est fait. La croissance du chiffre d'affaires est satisfaisante et la rentabilité s'est améliorée grâce à la concentration sur les coûts. Sequoia Capital a fait le tour de la Silicon Valley avec sa fameuse présentation sur le "moment crucial" et la nécessité de "se concentrer sur la rentabilité" sous peine de disparaître. Les entreprises technologiques ont écouté et nombre d'entre elles profitent de leur focalisation sur la rentabilité. Comme le montre le graphique ci-dessous, les bénéfices d'exploitation du Nasdaq 100 sont montés en flèche pour atteindre un nouveau record historique, soutenant ainsi la forte hausse des valeurs technologiques que nous avons observée. Apple, Amazon et Meta ont publié leurs résultats la nuit dernière.

Apple joue la carte de la prudence en matière de prévisions

Apple a battu à la fois le chiffre d'affaires et le bénéfice par action dans ses résultats du premier trimestre de l'exercice 24 (se terminant le 31 décembre), seule la Chine ayant été décevante au cours du trimestre. Le chiffre d'affaires du 1er trimestre de l'exercice 24 a été de 119,6 milliards de dollars, contre 118 milliards de dollars prévus. 118 milliards de dollars et le BPA a été de 2,18 $ contre 2,11 $ prévus. $2.11. Néanmoins, les investisseurs n'ont pas été satisfaits des résultats, car les prévisions de la direction concernant le chiffre d'affaires de l'iPhone sont restées inchangées au cours du trimestre actuel par rapport à l'année précédente. Selon nous, Apple joue la carte de la prudence car elle n'a qu'une faible visibilité sur l'économie chinoise et le rythme du cycle de mise à niveau de ses iPhones. Comme le montrent les graphiques ci-dessous sur les revenus de l'iPhone et des services, l'activité iPhone est assez volatile (la couleur orange indique les prévisions d'Apple) tandis que le segment des services offre une croissance stable. À moins qu'Apple ne réinvente une nouvelle expérience de plateforme avec son casque Vision Pro AR/VR, l'activité matérielle représentera au fil du temps de moins en moins de bénéfices par rapport au segment des services, dont la marge bénéficiaire est plus élevée. Cette situation est similaire à celle d'Amazon, où l'unité commerciale la plus rentable, AWS, est devenue au fil du temps le segment le plus important pour sa valorisation.

Les bénéfices d'Amazon augmentent grâce à la réduction des coûts

Amazon a trop dépensé pendant la pandémie en se trompant sur les perspectives à long terme de son activité de commerce électronique. Après une année de focalisation sur les coûts, le géant du commerce électronique et de l'informatique dématérialisée a retrouvé son moral, sa marge d'exploitation atteignant un nouveau record en 2023 et la croissance des recettes s'est également rétablie au quatrième trimestre (13,9 % en glissement annuel), les achats des fêtes de fin d'année aux États-Unis s'étant révélés meilleurs que prévu. Le chiffre d'affaires du 4ème trimestre s'élève à 170 milliards de dollars contre 166,2 milliards de dollars prévus. 166,2 milliards de dollars et le BPA a été de 1,00 $ contre 0,78 $ prévu. $0.78. Malgré des prévisions de revenus pour le premier trimestre inférieures aux estimations du consensus, les investisseurs se réjouissent de voir qu'Amazon se concentre sur les coûts, ce qui s'avère payant pour les actionnaires. Les perspectives pour le premier trimestre confirment également un autre trimestre de croissance des revenus de plus de 10 %, ce qui suggère que l'économie ne montre pas encore de signes de récession.

Meta est le grand gagnant technologique du quatrième trimestre

Les actions de Meta ont augmenté de 14 % dans les échanges prolongés, ce qui en fait le meilleur titre technologique majeur de la saison des résultats du quatrième trimestre. Les revenus du 4ème trimestre ont été de 40,1 milliards de dollars contre 39 milliards de dollars prévus. 39 milliards de dollars et le BPA a été de 5,33 dollars contre 4,91 dollars prévus. La réduction des effectifs a permis à Meta d'augmenter sa marge d'exploitation. La société de médias sociaux annonce également son premier dividende trimestriel de 0,50 $ par action, ce qui se traduit par un rendement du dividende d'environ 0,5 %. Mais la réaction positive du cours de l'action, qui a poussé les actions de Meta à un nouveau record historique lors de la séance d'aujourd'hui, est due aux prévisions de revenus de la société pour le premier trimestre, qui s'élèvent à 34,5-37 milliards de dollars contre 33,6 milliards de dollars estimés. 33,6 milliards de dollars, ce qui indique que le secteur de la publicité en ligne connaît une forte demande. Il s'agit là d'un autre indicateur macroéconomique important qui suggère que les entreprises ont une grande confiance dans la demande future. Outre le dividende nouvellement déclaré, Meta augmente également son programme de rachat de 50 milliards de dollars.
Meta share price | Source: Saxo

Prêt à commencer?

L'ouverture d'un compte peut se faire entièrement en ligne en trois étapes simples.

Investir comporte des risques, la valeur de votre mise peut baisser.

Cet article ne constitue ni un conseil d’investissement ni une invitation à effectuer certains placements dans le chef de Saxo Bank. La rémunération de l'auteur de cet article n'est pas (ne sera pas) directement ou indirectement liée à ses recommandations ou opinions spécifiques. Bien que Saxo Bank apporte le plus grand soin à la compilation et à la mise à jour de ces pages, et utilise des sources considérées comme fiables, Saxo Bank ne peut garantir l'exactitude, l'exhaustivité et l'actualité des informations fournies. Avant d’effectuer un investissement, Saxo Bank contrôle si celui-ci vous convient sur la base de ce qu’elle sait de vos connaissances et de votre expérience relatives au produit de placement concerné. Saxo Bank vous avertira toujours s’il s’avère que vous ne disposez pas de connaissances et d’une expérience suffisantes ou si Saxo Bank n’a pas pu les évaluer. Saxo Bank est un nom commercial de BinckBank S.A.. Investir comporte des risques. La valeur de votre investissement peut diminuer. Pour en savoir plus sur les risques spécifiques aux produits, consultez les pages consacrées aux produits.

Saxo Bank
Succursale belge,
Italiëlei 124, boîte 101,
2000 Anvers
Belgique

En Belgique, Saxo Bank est le nom commercial de BinckBank N.V., une banque néerlandaise qui fait partie du groupe Saxo Bank.

Contacter Saxo Bank

Select region

Belgique
Belgique