Call Call Call

Call ouverts: comment accoître le rendement de ma position en actions ?

Investissement 5 minutes de lecture

Saxo Bank

Relevé:  Call ouverts: comment accoître le rendement de ma position en actions ?


Level: Experienced


 Les calls couverts en quelques mots

Émettre (c'est-à-dire vendre) un call couvert (« covered call ») est une stratégie consistant à émettre un contrat call couvert portant sur au moins 100 actions. Le dossier précédent nous a appris qu'émettre une option call nous expose à un risque de perte illimitée. Mais si on combine l'émission de cette option call avec une position longue (la détention) des 100 actions en question (couverture), ce risque potentiel supplémentaire disparaît et on peut même dégager un bénéfice si le cours de l'action reste stable, voire diminue légèrement. Mieux encore, la prime perçue pour l'option call offre une protection partielle décroissante contre les baisses du cours de l'action. Un inconvénient ? Dans cette protection, le gain maximal de la position longue en actions est limité par la vente du call. 

Quelles sont les caractéristiques de cette stratégie ?

Gain maximal :(prix d'exercice du short call + prime du call perçue - prix d'achat de l'action) x 100 (le nombre de valeurs sous-jacentes. Elles sont généralement au nombre de 100, mais ce n’est donc pas toujours le cas).

Perte maximale : (prix d'achat de l'action - prime du call perçue) x 100

Break-even à l'expiration : prix d'achat de l'action - prime du call perçue

Probabilité de gain estimée : plus de 50 %, à la condition que les short calls soient out-of-the-money au moment où ils sont émis, avec un delta inférieur à +0.50. Les short calls se situent donc dans l'intervalle [0, + 0.5]. Dans ce cas, la probabilité de terminer in-the-money (= perte potentielle) est inférieure à 50 %, la transaction sera donc bénéficiaire dans plus de 50 % des cas.

Position après l'expiration : Si le cours de l'action est supérieur au prix d’exercice du short call, les actions de l'émetteur du call couvert sont « réclamées ». Si le cours de l'action à l'expiration de l'option call est inférieur au prix d’exercice du short call, l'option call expire donc sans valeur et l'investisseur conserve les actions et la prime qui a été perçue pour la vente du call.

Risque relatif à l’obligation de livraison : Si le short call est « in-the-money », l’émetteur du call couvert court le risque de devoir livrer 100 actions par contrat d’option call. Mais comme l'investisseur détient 100 actions (position longue) par short call, ces actions sont « réclamées », ce qui laisse l'investisseur sans position.

Expliquons-le avec des chiffres : un exemple de calcul

Prix d'achat de l'action : 75 €
Prix d'exercice du short call vendu : 80 €
Prime perçue pour le call 80 : 3,00 €

Gain maximal : (80 € prix d'exercice du short + € 3 prime perçue - 75 € prix d'achat de l'action) x 100 = 800 €
Perte maximale : (75 € prix d'achat de l'action + € 3 prime perçue) x 100 = 7 200 € (le cours de l'action tombe à 0 €)
Prix break-even à l'expiration (prix d'achat effectif de l'action) : 75 € prix d'achat de l'action + € 3 prime perçue = 72 €

Position en cas d'obligation de livraison :

En cas d'obligation de livraison du short call 80, l'émetteur du call couvert est tenu de vendre 100 actions au prix d'exercice. Comme l'investisseur détient déjà les 100 actions, l'obligation de livraison le laisse sans position. Le côté positif est que l'émetteur du call couvert reçoit un gain maximal.

Graphique P/L à l’expiration : call couvert vs position longue en actions (source: Capital Hedge)

Optiedossier-4-grafiek
 

Comme on le voit ci-dessus, le risque de la position diminue si on achète 100 actions à 75 € en émettant par ailleurs le call 80 pour 3 € par rapport à un simple achat suivi d'une détention. Comme une prime est perçue pour la vente du call, le prix d'achat des actions diminue du montant de la prime. Dès lors, le prix break-even d'une position de call couvert est en réalité le prix d'achat réduit des actions. En échange de ce prix d'achat réduit, le gain maximal de la position est plafonné dès que le cours de l'action dépasse le prix d’exercice du short call.

À titre de comparaison, nous avons joint également les gains et pertes d'une position longue en actions. Par rapport à la position longue en actions, le call couvert est exposé généralement à une perte potentielle inférieure et offre un gain potentiel supérieur . Mais si le cours de l'action est largement supérieur au prix d’exercice du short call, la position longue en actions produit de meilleurs résultats sans short call. L'émetteur d'un call couvert est donc généralement moins optimiste sur l'évolution de l'action concernée que l'investisseur ne détenant qu'une position longue dans cette action.

Ce que vous devez absolument garder à l’esprit concernant l’émission de short calls :

    • Émettre des calls couverts, c'est adopter une position « bull » (haussière) modérée, consistant à acheter au moins 100 actions et à émettre une option call pour ces 100 actions (ou un multiple). Les calls couverts offrent un gain maximal plafonné, mais s'exposent à une perte maximale inférieure à celle d'un simple achat de 100 actions. NVDR : adopter une position « bull », c'est miser sur une évolution haussière. « Bullish » vient du mot anglais « bull » parce qu'un taureau qui attaque projette sa tête de bas en haut.
    • Le prix break-even d'une position de call couvert est le prix d'achat d'une action diminué de la prime perçue pour la vente de l'option call. La prime perçue pour le call réduit le coût d'achat des actions, ce qui implique que le prix break-even est le prix d'achat réel des actions.
    • Le gain maximal d'un call couvert est égal à : (prix d'exercice du short call - prix break-even de l'action) x 100
    • La perte maximale d'un call couvert est égal à : prix break-even de l'action x 100.
    • Pour clôturer une position de call couvert avant l'expiration, l'investisseur peut simultanément vendre la position longue en actions et racheter le short call à leurs prix actuels.
    • Si l'action reste généralement stable, voire baisse légèrement, un call couvert rapporte davantage qu'une position longue (acheter et détenir les actions).
    • Pour conclure, il est toujours recommandé d’avoir une connaissance suffisante du fonctionnement et des risques de ce produit d’investissement.

    Saviez-vous d'ailleurs que les options ne sont pas soumises à la taxe de bourse ? Des frais moindres, c'est autant de rendement potentiel qui ne sera pas écrémé.

Prêt à commencer?

L'ouverture d'un compte peut se faire entièrement en ligne en trois étapes simples.

Investir comporte des risques. Votre investissement peut perdre de la valeur.

Cet article ne constitue ni un conseil d’investissement ni une invitation à effectuer certains placements dans le chef de Saxo Bank. La rémunération de l'auteur de cet article n'est pas (ne sera pas) directement ou indirectement liée à ses recommandations ou opinions spécifiques. Bien que Saxo Bank apporte le plus grand soin à la compilation et à la mise à jour de ces pages, et utilise des sources considérées comme fiables, Saxo Bank ne peut garantir l'exactitude, l'exhaustivité et l'actualité des informations fournies. Avant d’effectuer un investissement, Saxo Bank contrôle si celui-ci vous convient sur la base de ce qu’elle sait de vos connaissances et de votre expérience relatives au produit de placement concerné. Saxo Bank vous avertira toujours s’il s’avère que vous ne disposez pas de connaissances et d’une expérience suffisantes ou si Saxo Bank n’a pas pu les évaluer. Saxo Bank est un nom commercial de BinckBank S.A.. Investir comporte des risques. La valeur de votre investissement peut diminuer. Pour en savoir plus sur les risques spécifiques aux produits, consultez les pages consacrées aux produits.

Saxo Bank
Succursale belge,
Italiëlei 124, boîte 101,
2000 Anvers
Belgique

En Belgique, Saxo Bank est le nom commercial de BinckBank N.V., une banque néerlandaise qui fait partie du groupe Saxo Bank.

Contacter Saxo Bank

Select region

Belgique
Belgique

En tant qu'institution financière, nous croyons qu'il est de notre responsabilité de veiller à ce que nos clients ne négocient que les produits d'investissement qui leur conviennent le mieux. Actuellement, nous sommes en train de réviser nos tests d'adéquation et nous avons décidé de restreindre temporairement la négociation de produits plus complexes. De plus amples informations sur les produits concernés et la durée de la restriction sont disponibles ici.