Les secteurs les plus attractifs pour l'investisseur à long terme Les secteurs les plus attractifs pour l'investisseur à long terme Les secteurs les plus attractifs pour l'investisseur à long terme

Les secteurs les plus attractifs pour l'investisseur à long terme

Actions 4 minutes de lecture
PG
Peter Garnry

Responsable de la stratégie des actions

Relevé:  En tant qu'investisseur, comment exploiter au mieux le potentiel du secteur de la santé ? Et quelles stratégies existent pour limiter les risques dans le secteur de l'énergie ? Peter Garnry, responsable de Saxo Strats, pèse et soupèse.


Points clés :

  • Le secteur de la santé devrait afficher les rendements les plus attrayants à long terme, en raison de la forte croissance attendue des bénéfices réels.

  • Le secteur de l'énergie, bien qu'ayant un rendement du dividende élevé, devrait connaître une croissance réelle négative en raison de facteurs tels que l'électrification.

  • Les investisseurs peuvent estimer les rendements à long terme en tenant compte de facteurs tels que le rendement du dividende, le rendement du rachat et la croissance des bénéfices réels à long terme.

Le secteur de la santé est le plus attractif

Les secteurs, comme les thèmes, sont un bon moyen de filtrer le marché boursier et permettent de diversifier un portefeuille ou de s'exposer aux bonnes tendances à long terme. MSCI, le plus grand fournisseur d'indices au monde, a défini 11 secteurs (voir tableau ci-dessous), chacun couvrant une partie différente de l'économie et du marché boursier. Quatre d'entre eux (énergie, consommation de base, santé et services publics) sont définis comme défensifs, ce qui signifie qu'ils sont moins sensibles aux variations des cycles économiques (variations de la croissance économique). Sur la base des données dont nous disposons aujourd'hui, quels sont donc les secteurs qui offrent les rendements à long terme les plus attrayants ?

Comme le montre le tableau ci-dessous, les quatre secteurs les plus attractifs sont la santé, les technologies de l'information, les services financiers et l'énergie. Le secteur de la santé est de loin le plus intéressant grâce à la plus forte croissance attendue des bénéfices réels, éclipsant même le secteur des technologies de l'information. La croissance récente des médicaments contre l'obésité d'Eli Lilly et de Novo Nordisk contribue certainement à expliquer la puissance du secteur des soins de santé.

Il convient également de noter que les services publics et l'immobilier sont les deux pires secteurs offrant des rendements à long terme peu attrayants. Leur rendement en dividendes peut être proche de 4 %, mais ces deux secteurs sont également les seuls à émettre des capitaux (rendement négatif des rachats) pour renforcer leurs bilans. Cela n'est pas surprenant car ces deux secteurs dépendent fortement de l'endettement pour financer leurs opérations et les pressions financières augmentent à mesure que les rendements des obligations d'État augmentent.

Une dernière observation est que seuls cinq secteurs ont des estimations positives pour la croissance des bénéfices réels, ce qui souligne la "grande rotation" de l'économie, des secteurs anciens et à forte intensité de capital à ceux qui sont tirés par les actifs incorporels.

EPS (g) est la croissance attendue des bénéfices réels à long terme, LT e(r) est le rendement attendu à long terme, MOM est le momentum des prix du secteur sur une période de 12 mois, et P/E est le rendement attendu sur une période de 12 mois. price-to-earnings ratio (ratio cours/bénéfice).

La longue sécheresse dans le domaine de l'énergie

Comme le montre notre tableau des rendements à long terme, le rendement élevé du capital du secteur de l'énergie est freiné par la faible croissance attendue des bénéfices réels. Pour comprendre pourquoi, il suffit d'examiner le graphique ci-dessous. Il mesure le revenu par action en USD au cours des dix dernières années. Il ne s'agit pas exactement d'une entreprise en croissance. En fait, la croissance nominale a été de -0,2 % en glissement annuel, mais comme l'inflation a été de 2,7 % en glissement annuel au cours de la même période, la croissance réelle des revenus a été de -2,9 % en glissement annuel. Cette situation reflète la combinaison d'un dollar plus fort, de prix de l'énergie plus faibles et d'une faible croissance en volume.

Les investisseurs à long terme doivent comprendre que si le secteur de l'énergie est attrayant en raison du rendement élevé de ses dividendes et des nombreux rachats d'actions, le taux de croissance réel attendu devrait être négatif. Il est peu probable que l'électrification améliore la situation au cours des prochaines décennies. Au contraire. Alors pourquoi mettre l'énergie en portefeuille ? Parce qu'il s'agit d'un secteur défensif, et celui qui offre le plus de protection si l'inflation devait à nouveau frapper.

Comment évaluer les rendements attendus à long terme ?

De nombreux investisseurs privés ont été élevés dans l'idée que les ratios cours-bénéfice sont la réponse à tout. Il s'agit de savoir si un produit est cher ou non. Ce n'est pas si simple. La manière dont vous construisez vos attentes à long terme consiste à commencer par le rendement du dividende. Il faut ensuite ajouter le rendement des rachats (c'est-à-dire le nombre d'actions rachetées par l'entreprise au cours de l'année écoulée). Les rachats constituent un autre moyen (souvent fiscalement avantageux) de restituer du capital aux actionnaires. La somme de ces deux éléments s'appelle le rendement du capital. Il s'agit du rendement réel à long terme attendu par les actionnaires, en supposant qu'une entreprise ou un secteur puisse faire croître ses bénéfices au rythme de l'inflation (c'est-à-dire une croissance réelle nulle). Si une entreprise ou un secteur peut croître plus rapidement que l'inflation, le taux de croissance réel attendu des bénéfices est ajouté et vous obtenez le rendement estimé à long terme. Nous utilisons la croissance historique des ventes réelles comme indicateur futur de la croissance des bénéfices réels parce qu'elle est plus stable, mais l'hypothèse sous-jacente est que la marge bénéficiaire ne changera pas beaucoup à l'avenir.

La somme de ces trois facteurs (rendement du dividende, rendement du rachat et croissance des bénéfices réels à long terme) donne le rendement à long terme attendu. Comme le montre le premier tableau, les soins de santé ont un meilleur rendement attendu que le secteur financier, bien qu'ils soient évalués à un ratio cours/bénéfice nettement plus élevé, ce qui montre bien que le ratio cours/bénéfice n'est pas un bon indicateur des rendements à long terme.

Prêt à commencer?

L'ouverture d'un compte peut se faire entièrement en ligne en trois étapes simples.

Investir comporte des risques, la valeur de votre mise peut baisser.

Cet article ne constitue ni un conseil d’investissement ni une invitation à effectuer certains placements dans le chef de Saxo Bank. La rémunération de l'auteur de cet article n'est pas (ne sera pas) directement ou indirectement liée à ses recommandations ou opinions spécifiques. Bien que Saxo Bank apporte le plus grand soin à la compilation et à la mise à jour de ces pages, et utilise des sources considérées comme fiables, Saxo Bank ne peut garantir l'exactitude, l'exhaustivité et l'actualité des informations fournies. Avant d’effectuer un investissement, Saxo Bank contrôle si celui-ci vous convient sur la base de ce qu’elle sait de vos connaissances et de votre expérience relatives au produit de placement concerné. Saxo Bank vous avertira toujours s’il s’avère que vous ne disposez pas de connaissances et d’une expérience suffisantes ou si Saxo Bank n’a pas pu les évaluer. Saxo Bank est un nom commercial de BinckBank S.A.. Investir comporte des risques. La valeur de votre investissement peut diminuer. Pour en savoir plus sur les risques spécifiques aux produits, consultez les pages consacrées aux produits.

Saxo Bank
Succursale belge,
Italiëlei 124, boîte 101,
2000 Anvers
Belgique

En Belgique, Saxo Bank est le nom commercial de BinckBank N.V., une banque néerlandaise qui fait partie du groupe Saxo Bank.

Contacter Saxo Bank

Select region

Belgique
Belgique