Investir Investir Investir

Investir dans une seule entreprise ou se diversifier dans le secteur ?

Starten met beleggen 4 minutes de lecture
Peter Siks

Entraîneur d'investisseurs

Relevé:  Que pouvez-vous faire si vos actions ont chuté ? Et comment mieux répartir les risques ? Peter Siks explique comment investir dans un (sous-)secteur plutôt que dans une action individuelle.


De nombreux investisseurs en actions ont un certain nombre - et parfois seulement - d'actions individuelles dans leur portefeuille. Cela est compréhensible, car ces investisseurs ont souvent un lien avec ces entreprises spécifiques. C'est peut-être parce qu'ils ont confiance dans une analyse fondamentale et les perspectives de l'entreprise. Mais parfois les raisons sont plus émotionnelles.

Il se peut que ces investisseurs passent régulièrement devant l'entreprise en question. Ou que cette action a enregistré une belle hausse dans le passé. Ou qu'ils utilisent eux-mêmes fréquemment des produits fabriqués par l'entreprise. En bref, investir dans cette entreprise est un choix conscient, avec ou sans composante émotionnelle.

Grâce à ces choix, des résultats d'investissement sont (espérons-le) réalisés. Malheureusement, les choses tournent parfois mal. Après tout, le prix de l'action choisie peut aussi bien augmenter que diminuer. Après le pic du marché de novembre 2021, ce n'est malheureusement pas une exception. Comment gérez-vous cela en tant qu'investisseur ? Dans cet article, je vais présenter un certain nombre de possibilités.


Des exemples

Pour illustrer ce qui précède, j'ai réalisé un screener pour les actions belges, le prix du 28 juillet 2022 et le rendement sur 1 an. Vous trouverez également l'objectif de prix consensuel des analystes et le rendement implicite (potentiel) si l'objectif de prix est atteint.


Screenshot uit SaxoInvestor, 28 juli 2022 11 uur
Screenshot uit SaxoInvestor, 28 juli 2022 11 uur

Que pouvez-vous faire si votre action a chuté ?

Il se peut qu'il y ait parmi eux un certain nombre d'actions que vous avez également dans votre portefeuille. Il y a de fortes chances que vous vous disiez maintenant : "Je n'aurais jamais dû laisser les choses aller aussi loin".

Bien sûr, il existe de nombreuses façons de gérer cela, des plus simples aux plus avancées. J'énumère ci-dessous 5 des possibilités les plus simples:

  • Ne rien faire: Il suffit de s'asseoir et d'attendre que les choses s'arrangent. Dans certains cas, cela fonctionnera, mais dans d'autres, ce ne sera pas le cas. Et sachez deux choses : pour compenser une perte de 50%, l'action doit augmenter de 100%. Ce n'est qu'à ce moment-là que vous serez de retour à zéro. Deuxièmement, cela signifie également que l'argent est "coincé" dans une position perdante. Vous ne pouvez donc pas profiter d'autres opportunités, peut-être meilleures, que vous voyez.
  • La deuxième option est de prendre une perte. Il s'agit probablement de l'option la plus douloureuse, mais elle offre un espace pour mettre en place de nouvelles positions. En bref, avalez fort et continuez;
  • Variante de 2 : réduire la position afin de maintenir le potentiel de hausse et en même temps réduire le risque de nouvelle baisse;
  • Les achats supplémentaires, ou "moyenne". Avec le calcul de la moyenne, la position devient rapidement trop importante par rapport à l'ensemble du portefeuille et l'obtention ou non d'un bon résultat d'investissement au cours d'une année dépend de plus en plus de cette seule action. C'est investir avec la mauvaise émotion et cela ne peut être une bonne idée que si cela fait explicitement partie de votre stratégie d'entrée.
  • Envisagez de passer d'une entreprise individuelle à un investissement plus diversifié. Cela peut se faire de plusieurs façons, mais je vais vous expliquer ci-dessous comment choisir un investissement approprié dans le (sous-)secteur auquel il appartient.  

Ne pas investir dans l'entreprise mais dans le secteur

L'une des façons - et peut-être la plus économique - de limiter le risque en matière d'investissement est de le répartir. Cet aperçu peut également être utilisé pour gérer les positions qui sont à perte. Vous pourriez envisager de vendre l'action individuelle (à perte). Le capital qui devient disponible peut alors être investi dans le (sous-)secteur auquel appartient l'action individuelle. Pensez aux ETF (Exchange Traded Fund, ou panier d'actions) ou aux fonds d'investissement qui se concentrent sur le (sous-)secteur. Vous disposez immédiatement d'une marge de manœuvre beaucoup plus importante que si vous investissiez dans une action individuelle. Bien entendu, vous ne devez le faire que si vous avez (encore) confiance dans le secteur dans son ensemble.

Cela permet de réduire le risque spécifique lié à la possession d'une action individuelle. Vous êtes toujours exposé au secteur auquel l'action appartient, mais le risque est devenu beaucoup moins spécifique.


Fast Forward jusqu'en juillet 2023

Si vous regardez en arrière dans un an, il y a de fortes chances que l'échange d'une action individuelle contre un ETF sectoriel ait bien fonctionné. La part individuelle a encore baissé et le secteur dans son ensemble a moins baissé ou même augmenté. En bref, le choix d'une plus grande diversification a donné de bons résultats.

Bien sûr, en juillet 2023, il donnera également des exemples où l'action individuelle a dépassé l'ETF sectoriel de plusieurs dizaines de points de pourcentage. Les investisseurs qui n'ont pas vendu diront : "Vous voyez ? Je t'avais dit que ça irait bien !". Le problème est que nous ne savons pas encore quelles seront ces actions. Et jetez un coup d'œil à la liste ci-dessus. Quelles auraient été vos prévisions pour les cours des actions Telenet et Biocartis en 2022 ? Il y a de fortes chances pour que vous n'ayez pas prévu ces baisses..

Le fait est que (malheureusement) nous ne pouvons pas voir l'avenir. Mais ce que nous pouvons faire maintenant, c'est opter pour un risque plus faible en le répartissant plus largement.


En pratique

L'entreprise Telenet relève du secteur des "Télécommunications". L'entreprise néerlandaise Vivoriyon Therapeutics, par exemple, relève du secteur "Soins de santé" et du sous-secteur "Biotechnologie".

Vous pouvez maintenant utiliser le Sélecteur d'instruments pour rechercher des ETF dans ces (sous-)secteurs "Biotechnologie". Vous pouvez même comparer l'action individuelle avec l'ETF dans le graphique. Vous trouverez ci-dessous un exemple de Vivoriyon par rapport à un ETF de biotechnologie choisi au hasard. (Ce dernier n'a pas non plus fait bonne figure l'année dernière avec - 15 %). Cependant, vous pouvez voir que les résultats dans l'ETF sont beaucoup plus petits que dans l'action individuelle. En d'autres termes, plus étalée et donc en principe moins risquée..

Bien sûr, je dois dire que les résultats historiques ne sont pas une garantie pour l'avenir. Comme je l'ai dit, nous ne pouvons malheureusement pas nous projeter dans l'avenir. Mais au moins, de cette manière, vous avez opté pour un risque moindre.

Screenshot: Vivoryon versus de iShares Healthcare Innovation ETF (HEAL), d.d. 21 juli 2022

Take away

La diversification est un bon moyen de réduire les risques. Vous pouvez donc réduire le risque du portefeuille en passant des actions individuelles à un ETF qui se concentre sur le secteur correspondant, par exemple. Vous renoncez au potentiel de l'action individuelle mais, en même temps, vous avez réduit le risque.

Prêt à commencer?

L'ouverture d'un compte peut se faire entièrement en ligne en trois étapes simples.

Investir comporte des risques. Votre investissement peut perdre de la valeur.

Cet article ne constitue ni un conseil d’investissement ni une invitation à effectuer certains placements dans le chef de Saxo Bank. La rémunération de l'auteur de cet article n'est pas (ne sera pas) directement ou indirectement liée à ses recommandations ou opinions spécifiques. Bien que Saxo Bank apporte le plus grand soin à la compilation et à la mise à jour de ces pages, et utilise des sources considérées comme fiables, Saxo Bank ne peut garantir l'exactitude, l'exhaustivité et l'actualité des informations fournies. Avant d’effectuer un investissement, Saxo Bank contrôle si celui-ci vous convient sur la base de ce qu’elle sait de vos connaissances et de votre expérience relatives au produit de placement concerné. Saxo Bank vous avertira toujours s’il s’avère que vous ne disposez pas de connaissances et d’une expérience suffisantes ou si Saxo Bank n’a pas pu les évaluer. Saxo Bank est un nom commercial de BinckBank S.A.. Investir comporte des risques. La valeur de votre investissement peut diminuer. Pour en savoir plus sur les risques spécifiques aux produits, consultez les pages consacrées aux produits.

Saxo Bank
Succursale belge,
Italiëlei 124, boîte 101,
2000 Anvers
Belgique

En Belgique, Saxo Bank est le nom commercial de BinckBank N.V., une banque néerlandaise qui fait partie du groupe Saxo Bank.

Contacter Saxo Bank

Select region

Belgique
Belgique

En tant qu'institution financière, nous croyons qu'il est de notre responsabilité de veiller à ce que nos clients ne négocient que les produits d'investissement qui leur conviennent le mieux. Actuellement, nous sommes en train de réviser nos tests d'adéquation et nous avons décidé de restreindre temporairement la négociation de produits plus complexes. De plus amples informations sur les produits concernés et la durée de la restriction sont disponibles ici.