Les marchés de l'énergie reviendront-ils hanter les actions ? Les marchés de l'énergie reviendront-ils hanter les actions ? Les marchés de l'énergie reviendront-ils hanter les actions ?

Les marchés de l'énergie reviendront-ils hanter les actions ?

Actions 5 minutes de lecture
PG
Peter Garnry

Responsable de la stratégie des actions

Relevé:  Le pétrole brut Brent a atteint cette semaine son prix le plus élevé depuis novembre 2022. Cette évolution fait suite à une reprise qui a soutenu les prévisions d'inflation depuis la fin du mois de mai, ce qui pèse évidemment sur les actions mondiales. Les dépenses d'investissement réelles dans les secteurs mondiaux de l'énergie et de l'exploitation minière n'ont pas encore atteint les niveaux d'avant la pandémie, de sorte que nous nous attendons à ce que les investissements à long terme restent limités, ce qui aura pour effet de maintenir les prix du pétrole à un niveau plancher. Le secteur mondial de l'énergie présente toujours un profil de rendement attendu à long terme attrayant. La récente faillite d'Orsted marque la fin des rêves d'éoliennes offshore, tandis que l'énergie nucléaire gagne du terrain.


Points clés de cette note sur les actions

  • Une hausse des prix du pétrole ajoute un risque aux marchés qui parient sur une baisse de l'inflation et augmente les risques de stagflation dans l'économie mondiale.
  • Les marchés de l'énergie sont multiples : transport (pétrole), chauffage (gaz naturel), logement et fabrication (électricité). L'hiver qui s'annonce mettra à l'épreuve les marchés de l'énergie et, en fin de compte, l'économie mondiale.
  • Orsted et le secteur de l'éolien en mer sont en plein marasme, tandis que l'énergie nucléaire bénéficie d'un vent arrière positif.

Le prix du pétrole brut le plus élevé depuis novembre 2022 pourrait soutenir l'inflation

Les réductions de production de l'OPEP+ ont eu un impact sur les prix du pétrole brut, le Brent atteignant hier 90 dollars le baril. La hausse du brut depuis mai a également eu un impact sur les swaps d'inflation, qui sont des instruments qui déterminent l'inflation future et que les banques centrales prennent en compte. Des prix du pétrole plus élevés maintiendront l'inflation à un niveau élevé plus longtemps, de sorte que les marchés de l'énergie à l'approche de la période hivernale de l'hémisphère nord seront d'un grand intérêt pour les marchés financiers.

Brent crude continuous future | Source: Saxo

À court terme, la production de pétrole diminue (ce qui est positif pour le prix du pétrole) et l'utilisation de véhicules électriques (ce qui est négatif pour le prix du pétrole), mais à long terme, l'offre sera soumise à des pressions, car les grandes sociétés pétrolières et gazières mondiales n'ont toujours pas rétabli leurs dépenses d'investissement réelles à leurs niveaux d'avant la pandémie. Cela limitera la production à long terme et soutiendra les prix. Quel est le prix du pétrole brut qui équilibrera le marché ? Notre responsable de la stratégie des matières premières, Ole S. Hansen, estime que le prix de 100 dollars le baril est la limite supérieure pour l'instant, compte tenu du prix actuel des produits pétroliers raffinés et du ralentissement de l'économie. Cette inquiétude se retrouve également chez les acteurs spéculatifs tels que les fonds spéculatifs, qui n'ont pas pris de positions longues importantes sur le pétrole brut car les risques pour l'économie, et en fin de compte pour le pétrole, restent élevés.

Les marchés de l'énergie sont multiples. Le pétrole brut est important pour le transport (plus de 50 % de la demande), mais les marchés de l'énergie concernent également le chauffage (ici, les prix du gaz naturel déterminent le prix payé par les consommateurs), l'industrie manufacturière et les ménages qui utilisent l'électricité pour la production et la subsistance. Ici, le prix à terme d'un an pour l'électricité de base en Allemagne est encore 250 % au-dessus des niveaux de 2013. La guerre en Ukraine a rendu les marchés de l'énergie plus sensibles aux évolutions défavorables et les conditions météorologiques de cet hiver joueront un rôle crucial pour l'Europe.

L'énergie revenant sur le devant de la scène, il est intéressant de réfléchir aux rendements attendus dans le secteur mondial de l'énergie. L'indice MSCI World Energy Sector a un rendement en dividendes de 4,1 % et un rendement à l'achat d'environ 1 %. Même en supposant qu'il n'y ait pas de croissance réelle des bénéfices au cours des dix prochaines années, cela donne un rendement réel attendu intéressant de plus de 5 %.

Énergie nucléaire contre énergie éolienne en mer

La chute d'Orsted, due à d'énormes problèmes concernant ses projets d'éoliennes en mer aux États-Unis, a remis en question l'éolienne en mer en ce qui concerne la transformation verte. Pour ne rien arranger, Orsted a déclaré hier qu'elle devrait abandonner certains projets d'éoliennes offshore si elle n'obtenait pas davantage de crédits d'impôt aux États-Unis. L'énergie nucléaire a été le segment énergétique le plus performant en août et un graphique relatif entre Orsted (l'un des plus grands développeurs d'éoliennes offshore au monde) et Cameco (l'un des plus grands extracteurs d'uranium au monde et fournisseurs de technologie d'énergie nucléaire) montre le grand changement de sentiment. Nous restons positifs à l'égard de l'énergie nucléaire, car nous voyons les décideurs politiques arriver à la conclusion que l'énergie nucléaire est la seule solution sans carbone, à grande échelle et à haute densité énergétique, pour augmenter de manière significative la charge de base de l'électricité. Compte tenu de la capacité installée de panneaux solaires cette année, il semble de plus en plus probable que l'énergie solaire sera la gagnante à long terme parmi les énergies renouvelables.

Orsted vs Cameco share price | Source: Bloomberg

Prêt à commencer?

L'ouverture d'un compte peut se faire entièrement en ligne en trois étapes simples.

Investir comporte des risques, la valeur de votre mise peut baisser.

Cet article ne constitue ni un conseil d’investissement ni une invitation à effectuer certains placements dans le chef de Saxo Bank. La rémunération de l'auteur de cet article n'est pas (ne sera pas) directement ou indirectement liée à ses recommandations ou opinions spécifiques. Bien que Saxo Bank apporte le plus grand soin à la compilation et à la mise à jour de ces pages, et utilise des sources considérées comme fiables, Saxo Bank ne peut garantir l'exactitude, l'exhaustivité et l'actualité des informations fournies. Avant d’effectuer un investissement, Saxo Bank contrôle si celui-ci vous convient sur la base de ce qu’elle sait de vos connaissances et de votre expérience relatives au produit de placement concerné. Saxo Bank vous avertira toujours s’il s’avère que vous ne disposez pas de connaissances et d’une expérience suffisantes ou si Saxo Bank n’a pas pu les évaluer. Saxo Bank est un nom commercial de BinckBank S.A.. Investir comporte des risques. La valeur de votre investissement peut diminuer. Pour en savoir plus sur les risques spécifiques aux produits, consultez les pages consacrées aux produits.

Saxo Bank
Succursale belge,
Italiëlei 124, boîte 101,
2000 Anvers
Belgique

En Belgique, Saxo Bank est le nom commercial de BinckBank N.V., une banque néerlandaise qui fait partie du groupe Saxo Bank.

Contacter Saxo Bank

Select region

Belgique
Belgique