Politique de marges sur les options sur devises

Politique de marges sur les options vanilles

La marge pour les options sur devises est calculée par paire de devises (assurant ainsi l'alignement avec le concept de marges par paliers selon le taux de change spot et à terme) et par date d'échéance. Pour chaque paire de devises, il existe une limite supérieure à l'exigence de marge qui est l'exposition potentielle la plus élevée entre celle des options sur devises et des positions Forex au comptant et à terme, multipliée par la marge au comptant en vigueur. Ce calcul prend également en compte l’exercise potentiel entre les options sur devises et les positions Forex spot et à terme.

Dans le cas de stratégies à risque limité, comme un spread d'options d'achat à découvert, la marge sur un portefeuille d'options Forex est calculée comme étant la perte future maximale.

Pour les stratégies à risque illimité, par exemple les options à découvert, l'exigence de marge est calculée comme le montant notionnel multiplié par la marge au comptant en vigueur.

Les taux de marge par paliers s'appliquent au calcul de la marge pour options sur devises lorsque la marge d'un client est déterminée par la marge de la position Forex spot en vigueur, et non par la perte future maximale. Les niveaux de marge pour le Forex spot en vigueur sont échelonnés en fonction des montants notionnels en dollars américains ; plus le montant notionnel est élevé, plus le taux de marge est susceptible d'être élevé. L'exigence de marge par paliers est calculée par paire de devises. Dans le calcul de la marge pour les options sur devises, l'exigence de marge spot en vigueur pour chaque paire de devises est le taux de marge par paliers, ou mixte, déterminé sur la base de l'exposition potentielle la plus élevée entre celle des options sur devises et des positions Forex spot et à terme.

Exemple 1 : Spread d'options d'achat à découvert ou stratégie à risque limité

Vous vendez un spread d'options d'achat sur 10M USDCAD aux taux de 1,41 et 1,42. 
Le taux spot actuel est de 1,40. 
L'exigence de marge sera la perte future maximale de 71 429 USD (10M x (1,42 - 1,41) = 100 000 CAD / USD @ 1,40).

Exemple 2 : Risque de baisse illimité

Vous vendez une option de vente de 10M USDCAD. Vous courez un risque à la baisse illimité. L'exigence de marge est donc calculée comme le montant notionnel multiplié par l'exigence de marge spot en vigueur.

Le taux de marge au comptant en vigueur est déterminé par l'exposition potentielle la plus élevée, soit 10M USD. 
Ainsi, le taux au comptant en vigueur est le taux de marge mixte de 2,2% ((1% x 3M USD + 2% x 2M USD + 2% x 2M USD + 3% x 5M USD) / 10M). 
L'exigence de marge est donc de 220 000 USD (2,2% x 10M USD).

Pour consulter des exemples supplémentaires (en anglais), cliquez ici.

Consulter la politique de marge sur les devises.


Le calcul de marge des options sur devises ne s'applique pas aux options Touch, mais les positions ouvertes affecteront le montant « disponible pour le trading sur marge », tel qu'affiché sur la synthèse du compte.

Par conséquent, si des positions sur marge sont détenues sur le compte, l'utilisation de la marge augmentera lors de l'ouverture de positions d'options Touch.

Remarque. Avant d'ouvrir la position, une pré-vérification sera effectuée pour s'assurer que vous ne pouvez pas accidentellement ouvrir une position d'option Touch qui placera l'utilisation de la marge au-dessus de 100%.

Avertissement relatif aux risques liés aux options sur devises

Il est important de savoir que, lorsque vous achetez des options sur devises, vos pertes potentielles correspondent au montant de la prime payée pour l’option, plus les éventuels frais ou les tarifs applicables à la transaction, dans le cas où l’option n’a pas atteint le strike à la date d’expiration.

Pour les options, certains marchés opèrent sur une base avec marge : les acheteurs ne paient pas l’ensemble de la prime sur leur option au moment de l’achat. Dans ce cas, vous pouvez être amené à payer par la suite une marge sur l’option allant jusqu’au montant de votre prime. Si vous ne le faites pas dans les conditions établies, votre position peut être clôturée ou liquidée.

Vendre une option est considérablement plus risqué qu’acheter une option. Vous pouvez être amené à vous acquitter de la marge pour maintenir votre position, et une perte peut s’avérer bien supérieure à la prime reçue.

En vendant une option, vous acceptez l’obligation légale d’acheter ou de vendre l’actif sous-jacent si l’option est exercée, quelle que soit la fluctuation survenue entre le prix du marché et le prix d’exercice. Si vous possédez déjà l’actif sous-jacent que vous avez vendu sous contrat, vous prenez un risque limité.

Dans le cas contraire, le risque est illimité. Vous ne devez envisager de vendre des options non couvertes que si vous êtes expérimenté, et uniquement après avoir obtenu le détail complet des conditions applicables et de l’exposition potentielle au risque.